Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

 

 

19 octobre 2012 / Intersyndicale (CFDT, CFE-­CGC, CFTC, CGTet FO)

Communiqué.-

Réunies le 17 octobre 2012, à Paris les 5 organisations syndicales (CFDT, CFE-­CGC, CFTC, CGTet FO) constatent que le rapport de force qu’elles ont initié le 15 octobre 2012 a été à la hauteur de l’enjeu « Sauver la CCNdu 31/10/51 ».

Partout, les salariés se sont emparés des revendications des 5 organisations syndicales :

maintien de la Convention Collective du 31/10/51

non agrément de la recommandation patronale

ouverture de réelles négociations sous l’arbitrage du ministère.

Pour l’heure, nous n’avons pas obtenu de la FEHAPle maintien intégral de la Convention Collective du 31/10/51.

Par ailleurs, dans un communiqué de presse du 15 octobre, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé se déclare « favorable à la reprise des négociations dans un cadre permettant aux parties prenantes de se remettre autour de la table ». Il appartient donc aux pouvoirs publics de mettre en place rapidement une commission mixte paritaire afin que les négociations puissent s’engager.

Dans cette optique, les 5 organisations syndicales réitèrent leurs demandes auprès des ministres concernés.

Les 5 organisations syndicales appellent les salariés à maintenir la mobilisation et les pressions pour obtenir satisfaction sur leurs revendications.

Sans réponse rapide au vu de l’urgence de la situation (il reste 6 semaines jusqu’à la fin du délai légal et réglementaire des négociations), les organisations syndicales n’hésiteront pas à recourir à une nouvelle mobilisation pouvant aller jusqu’à la grève. (Fin du communiqué)

Octobre-decembre-2012 4099Pour rappel

Le 15 octobre 2012, cinq organisations syndicales, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO dans l’unité, appelaient à une journée d’actions contre la dénonciation de la Convention Collective 51 par les employeurs de la FEHAP, contre la recommandation patronale, pour la défense et l’amélioration des Conventions Collectives.

L’inquiétude, qui a conduit à la mobilisation des personnels tant de l'Hôtel Dieu, géré aujourd'hui par le groupe HSTV,que les autres établissements tels celui de la maison de retraite de Kerborc'his à Combrit,ou encore à Quimper devant la maison de retraite Yann d'Argent, gérée par le groupe Massé-Trévidy, qui lui semble se positionner pour un maintien de la convention CCN51, est partout la même et la prise de conscience face à l'attaque de la FEHAP, concernant les droits conventionnels, se traduit par une volonté de voir reconnu sur le plan national, l'équivalence des diplômes, les qualifications, l'ancienneté, l'expérience acquise.

La forte mobilisation des salariés a permis d’obtenir l’ouverture de discussions sur l’évolution de la convention collective sous l’égide du Ministère la Santé et des Affaires Sociales de afin de « trouver une issue négociée et apaisée », selon Marisol Touraine dans le communiqué paru le 15/10/2012.

La convention collective nationale du 31 octobre 1951 concerne :

  • environ 200 000 salariés, dont 120 000 relèvent du secteur de la santé et 80 000 du secteur de l’action sociale,

  • environ 3 140 établissements sanitaires, sociaux, médico-sociaux.

    R.D.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article