Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par glazik-plomeur

 

 

Avec une cinquantaine de participants, la réunion du comité de défense des Urgences et services afférents, a permis aux animateurs de la réunion de rappeler les différentes initiatives prises dans la toute dernière période.

 

Une lutte en phase avec la population

2013-2-4101.JPGLa lutte engagée pour le maintien des actes opératoires à l’Hôtel Dieu de Pont L'Abbé, apparaît aux yeux de la population comme condition indispensable au maintien des Urgences, en témoigne le succès rencontré lors de la signature de la pétition lancée en début d'année et qui a recueilli plus de 5 300 signataires en deux mois, bien sur la campagne se poursuit.

Rappel aussi des différentes entrevues, en particulier auprès des élus de la communauté de communes du Pays Bigouden Sud, et de son président M. Stanzel, ou l'écoute fut l'aspect important de cette entrevue.

Rappel aussi des demandes d'audience auprès de l'ARS (Agence Régionale de Santé) aujourd'hui en attente de réponse...

Dans l'assistance, l'on a pu remarquer, des syndicalistes du CHIC (Centre hospitalier de Cornouailles) mais aussi Douarnenez et Concarneau et bien sur de l'Hôtel Dieu, à noter que seuls les syndicats SUD et CGT étaient représentés. D'autre part les comités de défense des hôpitaux de Concarneau et Douarnenez étaient représentés.

Dans le débat qui s'est instauré, et ou est apparu la nécessité de renforcer l'intervention citoyenne pour que les actes opératoires soient maintenus à Pont L'Abbé, la responsabilité de l'application de la loi Bachelot( Loi HPTS mise en place sous Sarkozy.) clairement mis en exergue, a conduit naturellement à la demande d'abrogation.

 

Ambiguïtés...

2013-2-4102.JPGSi tant les animateurs du comité de défense, que les syndicalistes présents, ont été unanimes concernant la nocivité de la loi HPTS, en particulier le rôle des ARS, véritables « préfets sanitaires » une certaine ambiguïté s'est installée lors de l'intervention dans le débat de Madame la députée Annick Le loch, rappelant, la situation des années 2010/2011 et de son point de vue le risque de dépôt de bilan de l'Hôtel Dieu ayant conduit à l'accord Subventions/Réorganisation/Équilibre des comptes, oubliant au passage que ce « rééquilibrage » s'est fait sur le dos des travailleurs de l'hôpital, par la suppression de 43 postes en 2012, et le passage pour les personnels soignant 2 équipes jour+1 nuit à une équipe jour/une équipe nuit … Il en est de même concernant l'abrogation de la loi Bachelot et la remise en cause des ARS refusé par Madame la ministre de la santé.

Nombreux participants ont alors relevé que la suppression des actes opératoires à Pont l'Abbé et leur transfert à Quimper conduisait de fait à la disparition de l'hôpital de proximité et à terme à la fermeture de Urgences et du SMUR, comme cela s'est passé dans de nombreux endroits, aucun exemple contraire n'a pu être cité.

Reste qu'un engagement de Madame la députée du secteur( élue de la majorité socialiste) en faveur du maintien des actes opératoires à Pont L'Abbé et son intervention auprès de Madame la Ministre de la Santé et un rappel à l'ARS concernée, serait un acte fort en faveur de la population du Pays Bigouden...Pouvons nous l'espérer ?

 

Engagements

Continuer la campagne de signatures,

relancer les Maires des différentes communes afin que si possible un vœu soit émis par leur conseil municipal,

accompagner la délégation lorsqu'elle sera reçue par l'ARS à Quimper ou à Rennes,

envisager une manifestation à Pont l'Abbé, nul doute que la population du Pays Bigouden devra se mobiliser pour que l'hôpital reste un « Hôpital de proximité » avec des services répondant aux besoins des patients.

 

Patrick QuelaudrenParmi les participants, outre Madame la Députée Annick Le Loch, nous avons pu noter la présence d'élus du PCF/Front de gauche, Véronique Blanchet maire adjointe et vice présidente de la CCPBS, Patrick Quélaudren, adjoint au maire, B. Le Floch, conseiller municipal opposition,

Marceline-SEVERAC-001.jpgMarcelline Severac, secrétaire UD CGT santé action sociale, un responsable SUD, Isabelle Quélaudren Responsable CGT de l'Hôtel Dieu, des responsables des comités de défense de Concarneau et Douarnenez et sans doute quelques autres que nous avons pu oublier et qui voudrons bien nous excuser.

R.D.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

theolefaou@hotmail.com 17/03/2013 09:25

En complément de l'article l'annonce faite par Céronique Blanchet de l'entrée de la SODEXHO dans les cuisines de l'hotel dieu mérite d'etre commentée car outre une probable "privatisation" des
cuisines et la renommée de cette boite pour la mal bouffe ce ne sera pas seulement les hospitalisés qui en patiront mais aussi toutes les personnes au portage à domicile . BON APPETIT LES BIGOUDENS

glazik-plomeur 17/03/2013 15:38



C'est tout fait à l'ordre du jour, mais nous avons besoins d'informations complémentaires et détaillées.


R.D.