Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par glazik-plomeur

 

 

Hopital 2A la lecture de la presse locale, nous apprenons que tout va très bien concernant l'Hôtel Dieu... Suite à la réunion de la semaine dernière en mairie de Pont l'Abbé, qui réunissait Madame la députée Annick Leloch, le maire de la ville Daniel Couic, le délégué de l'ARS, la direction de l'hôpital, et le président de communauté de commune (CCPBS) ainsi que quelques autres élus de communes avoisinantes, le but de cette réunion d'importance « de vigilance » faire le point sur le suivi du plan élaboré en 2011, sous le précédent gouvernement...

Que l'on se rassure ce plan est suivi à la lettre et « la colère » de Monsieur Alain Tanguy, le directeur délégué du groupe HSTV (Hospitalité Saint-Thomas de Villeneuve)est bien compréhensible, puisque d’après lui les urgences ne sont pas en danger et d'ailleurs (toujours d'après la presse) c'est la députée du secteur qui l'affirme «« Le Smur, un service fondamental pour le traitement des cas d'urgence vitale, adresse les patients vers les services les mieux qualifiés, que cela soit à Brest, à Quimper ou à Nantes » Circulez il n'y a rien à voir ! D'ailleurs l'hôpital se développe cela c'est le maire qui l'affirme... En fait il serait plus juste de dire que la gériatrie se développe au détriment de l'offre de proximité !

 

Signatures pour HDOui mais dans toutes ces affirmations l'objectif était bien de tordre le cou à la contestation qui s'exprime à travers une pétition qui aujourd'hui avoisine les 6000 signataires. Et si les édiles locaux ou nationaux avaient pris la peine d'écouter ce qui se disait ils auraient compris que ce que revendiquent avec justesse les bigoudens c'est le maintien d'un hôpital de proximité avec son bloc opératoire opérationnel.

Que des inquiétudes se fassent jour après l'annonce du transfert du plateau chirurgie vers Quimper, est bien légitime et les balayer d'un revers de mains n'est pas responsable, alors que s'affirme avec force la nécessité de répondre aux besoins de santé de proximité et apparaît comme la continuité de la politique de casse de l’ère Sarkozy...

hollande-tf1 hopital 444Non le peuple de gauche n'a pas voté pour cette politique et n'a pas élu une députée «  de gauche » pour poursuivre voir accentuer cette politique, il est certain que cette attitude conduit à des lendemains d'élections amers.

C'est aussi l'élargissement de la prise de conscience des citoyens d'horizon divers, qui s'interrogent sur cette politique de santé qui remet en cause l'attractivité des territoires. La poursuite de casse des services publics ne peut conduire qu'à une fuite des activités économiques et appauvrir le tissu urbain.

 

Le Parti Communiste avec le Front de Gauche, continueront de se battre avec la population pour que soient entendues ses légitimes demandes, mais aussi avec le personnel de l'Hôtel Dieu qui a vu le rééquilibrage des comptes se faire en grande partie par des suppressions de postes et des réorganisions au détriment de ses conditions de travail.

Nous exprimons notre soutien à l'action du Comité de défense des urgences et des services afférents.

sante l'humainPour le Parti Communiste  nous sommes clairement pour une abrogation de la loi Bachelot, ainsi que des mécanismes actuels de financement des établissements de santé (T2A et EPRD) ; à noter que le Front de gauche est la seule force politique à indiquer clairement cette volonté et cet engagement de rompre avec la situation actuelle,au vu des agissements des directeurs des Agences régionales de la santé, profondément antidémocratiques et catastrophiques, notamment pour le tissu hospitalier public de proximité, avec des risques majeurs de ruptures dans la continuité des soins et par voie de conséquence l’augmentation des inégalités d’accès aux soins.

Oui le changement il faudra le construire et avec les citoyens nous entendons bien nous y employer.

R.D.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

theo le faou 31/03/2013 14:18

A aucun moment le comité d'élus ni Mme la Députée ne mentionnent le fond des inquiètudes de la population LE DEPART DES ACTES OPERATOIRES AU 1er JANVIER 2014 ce qui déja en soit est une aberration
éloignement de la population des soins, a terme ce transfert des actes opératoires conduira à la fermetures des urgences . Donc il s'agit là d'un rideau de fumée
Un bassin de près de 100 000 personnes mérite un hopital de proximité avec le service de chirurgie, la vocation d'HSVT la gériatrie comment ne pas craire le devenir de l'hotel dieu en ce sens apres
la disparition des actes opératoires car au risque de me répèter C'EST DE CELA QU'IL S'AGIT
QUI IMPRIME L'ORIENTATION DE L'HOSPITALISATION AU PAYS BIGOUDEN LES MAIRES OU HSVT et l'ARH? qui? Les Maires , La Région ????

theo le faou 31/03/2013 11:25

A aucun moment le comité d'élus ni Mme la Députée ne mentionnent le fond des inquiètudes de la population LE DEPART DES ACTES OPERATOIRES AU 1er JANVIER 2014 ce qui déja en soit est une aberration
éloignement de la population des soins, a terme ce transfert des actes opératoires conduira à la fermetures des urgences . Donc il s'agit là d'un rideau de fumée
Un bassin de près de 100 000 personnes mérite un hopital de proximité avec le service de chirurgie, la vocation d'HSVT la gériatrie comment ne pas craidre le devenir de l'hotel dieu en ce sens
apres la disparition des actes opératoires car au risque de me répèter C'EST DE CELA QU'IL S'AGIT