Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par glazik-plomeur

 

ILS ONT DIT....Dans la Presse...

Le Val-de-Marne reste effrontément ancré à gauche

Christian-Favier-PCF-Val-de-Marne.jpg« Le second tour des élections cantonales confirme et amplifie le rejet massif de la politique de la droite menée par Nicolas Sarkozy et son gouvernement.

Il confirme la poussée du Front de Gauche avec la réélection de 10 conseillers généraux sortants et le gain d’un nouveau canton à Villeneuve Saint-Georges avec l’élection de Nathalie Dinner. Il confirme le rejet, par la majorité de l’électorat de gauche, de la stratégie du PS et d’EELV de conclure des alliances divisant la gauche au lieu de la rassembler. Nous tenons à remercier les électrices et électeurs qui ont apporté leurs suffrages au Front de Gauche permettant de consolider le bouclier social et environnemental que constitue le Conseil général du Val de Marne, avec à sa tête le président, Christian Favier. »

Laurence COHEN, Secrétaire départementale du Val-de-Marne (PCF)

Auvergne: le PCF et ses alliés se renforcent dans l'Allier (Le Parisien)

Le conseil général de l'Allier reste dominé par le Parti communiste et ses alliés du Front de gauche. Pascal Vernisse, soutenu par le Front de gauche, gagne en effet le canton de Dompierre-sur-Besbre avec 68,13% contre un UMP, après avoir éliminé au premier tour le vice-président sortant socialiste Roland Fleury.
badge.php-andre-Chassaigne.pngLe PS cède donc du terrain avec, au sein de la majorité de gauche, 6 sièges contre 10 au PCF et deux au PRG, dont celui du député Gérard Charasse réélu avec plus de 74% contre un candidat Front national.

Dans le Puy-de-Dôme, la gauche profite de ce renouvellement. Le PCF (+1) et ses alliés du Front de Gauche (+2) se renforcent, ainsi que le PS (+3), au détriment des Divers gauche (-4) et de l'UMP (-2).

Lille (Nord), correspondant – (Le Monde)

Dans le Nord, les socialistes détenaient seuls, la majorité absolue au conseil (44 élus pour 79 postes). Cela n'est plus le cas : les six sièges qui ont basculé sont tous perdus par le PS. Le PCF en gagne deux et la majorité présidentielle quatre. La gauche dominera toutefois l'assemblée, aidée par les 14 élus du PCF. Des communistes auréolés d'un grand chelem à Valenciennes : ils y détiennent désormais cinq cantons sur cinq, ni le PS ni les amis de Jean Louis Borloo n'ayant résisté.

Seine-Saint-Denis : le PCF résiste face à l'alliance PS-Europe Ecologie

C’est un conseil général légèrement rééquilibré à gauche qui sort du second tour du scrutin. La stratégie d’alliance entre le Parti socialiste et Europe Ecologie/Verts (EELV) contre les sortants communistes n’a pas été concluante. Bebaid-Bedreddine-Montreuil.jpg

Ainsi les communistes ont gardé le canton de Saint-Denis ;

ils ont gagné celui d’Aubervilliers contre la socialiste Evelyne Yonnet , et celui de Montreuil-sous-Bois contre la candidate d’EELV, Catherine Pillon. Si le PS conquiert le canton du Raincy au profit du maire de Clichy-sous-Bois, Claude Dilain, il perd celui d’Épinay-sur-Seine gagné par le DVD Hervé Chevreau. EELV doit se contenter d'un seul élu à Sevran.

Le président (PS) du conseil général sortant, Claude Bartolone, sort légèrement affaibli de cette bataille. Sa majorité devrait se constituer de 15 socialistes et apparentés additionnés d’un élu EELV. Le PCF gagne un siège avec 12 élus (contre 11). La droite gagne aussi un siège et comptera désormais 11 élus.

Sylvia Zappi (Le Monde)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article