Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Torreben

L'accès à l'énergie

oooooo

PEREQUATION TARIFAIRE

Deux dangers (entre autres) sont à craindre dans la libéralisation du « marché de l’énergie » ou plutôt dans le démantèlement du service public de l’énergie : la multiplication des fournisseurs (qui ne produisent pas d'électricité) et l’abandon de la péréquation tarifaire.

Le principe de péréquation tarifaire signifie que deux consommateurs ayant le même profil de consommation, avec le même fournisseur et la même offre, se verront facturer le même tarif, quelle que soit leur localisation géographique sur le territoire français.

Lien :

En voici l’illustration.

Facture salée pour un Américain ayant laissé la lumière allumée durant une tempête

Un vétéran américain a dû sacrifier ses économies pour payer sa facture d’électricité, après la tempête hivernale au Texas qui a fait flamber les prix du courant.

Les prix de l’électricité ont explosé au Texas, suite à la tempête hivernale qui a frappé la région, rapporte le New York Times.

Scott Willoughby, un Américain de 63 ans, a ainsi reçu une facture de 16.752 dollars (13.800 euros), soit 70 fois plus que ses dépenses habituelles, après les intempéries à Dallas. Un gouffre financier pour ce vétéran qui vit essentiellement des aides sociales, et qui a dû vider son compte épargne pour régler la note.

En effet, la tempête qui s’est abattue sur le Texas et la vague de froid qui a suivi ont fait au moins 58 morts, mais ont également dévasté le réseau électrique et gelé la production de gaz naturel. Entre pannes du réseau et demande croissante, plusieurs Américains se sont retrouvés sans électricité, alors que d’autres ont été forcés de payer le kilowattheure au prix fort.

André Upshaw, un autre habitant de Dallas, s’est vu facturé 6.700 dollars, alors qu’il paie généralement 80 dollars par mois à cette période de l'année. Il fustige cette hausse soudaine des prix.

«C'est un service public, c'est quelque chose dont vous avez besoin pour vivre. Je n'ai pas l'impression d'avoir utilisé 6.700 dollars d'électricité au cours de la dernière décennie. Ce n’est pas un coût que toute personne censée devrait payer pour cinq jours de service électrique intermittent, utilisé au strict minimum», déclare-t-il au New York Times.

Marché non réglementé

Cette flambée des tarifs de l’électricité est due aux intempéries mais également au marché de l’énergie texan, non réglementé, qui permet à chaque consommateur de choisir son fournisseur, parmi près de 220 détaillants, explique le média.

Les principaux foyers touchés étaient d’ailleurs des clients de la compagnie Griddy, qui fournit de l'électricité à des prix de gros, ceux-ci pouvant varier rapidement en fonction de l'offre et de la demande.

Prévoyant une hausse de ces prix de gros, la compagnie avait même encouragé ses clients à changer de fournisseur avec l’arrivée des intempéries, mais tous ne s’y sont pas résolus, poursuit le NYT.

Responsabilité des autorités ?

Certains s’interrogent également sur le rôle joué par la Commission des services publics du Texas, qui a relevé le plafond des prix jusqu’à la limite maximale de neuf dollars par kilowattheure.

Selon le quotidien, la manœuvre visait à rétablir l’équilibre du marché, en encourageant les utilisateurs à réduire leur consommation d’électricité et les fournisseurs à en distribuer plus.

Mais la situation s’est éternisée. Dans un communiqué, Griddy accuse ainsi la Commission d’avoir continué à forcer sur les prix, alors que 99% des foyers avaient retrouvé l’électricité, et que la production dépassait les standards minimaux.

Face au tollé provoqué par cette hausse des prix, le gouverneur Greg Abbott a finalement tenu une réunion d’urgence avec les législateur samedi 20 février. Une intervention de l’État pour «réduire le fardeau» de ces factures d’énergie a été discutée, rapporte un communiqué.

Source: https://fr.sputniknews.com/amerique-nord/202102211045253818-facture-salee-pour-un-americain-ayant-laisse-la-lumiere-allumee-durant-une-tempete/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article