Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

Campagne raciste à l’égard de la députée Danièle OBONO

 

DECLARATION DE SOUTIEN DU PCF A DANIELE OBONO

Le PCF est très choqué par la mise au pilori de Daniele OBONO, jeune députée de la France Insoumise lors de l'émission « Les Grandes gueules » du 21 juin dernier.

Lors de l'interview, l'élue a été sommée par un journaliste de clamer « Vive la France ». Pourquoi donc le fait d'être née au Gabon et d'avoir pu soutenir il y a 5 ans, au nom de la liberté d'expression, un rappeur pour ses propos insolents envers la France exigerait d'elle des preuves supplémentaires de sa loyauté envers la France ?

C'est une démonstration manifeste de racisme à l'égard d'une femme noire que certains ne considèrent pas comme une française à part entière.

Car au fond que signifie cette affaire montée en épingle depuis quelques jours ?

Dans la France des droits de l'homme, des chanteurs connus pour leurs convictions anarchistes peuvent « baiser la marseillaise » ou « tringler la république », quand Saïdou, un rappeur aux origines incontrôlées sera mis à l'index parce qu'il « nique la France et son passé colonialiste ».

Si la blancheur n'est pas une composante juridique de la qualité de français, force est de constater qu'un homme politique blanc est autorisé à défendre le rappeur aux propos insolents quand ce droit est dénié à une femme noire députée de la République à qui on demande, de manière très coloniale, de faire amende honorable de son soutien passé au rappeur en clamant « Vive La France ».

Une façon de rappeler que lorsque vous êtes descendants d'anciennes colonies, votre légitimité n'est jamais acquise. Cet épisode nous montre encore une fois que le racisme est un rapport social de domination structurant dans notre société, qu'il faut rendre visible pour pouvoir l'éradiquer.

Alors que la polémique se poursuit, nous assurons Danièle Obono de notre soutien et notre amitié.

 

 

 

Le MRAP dénonce la campagne raciste à l'égard de Danièle Obono

Décidément les racistes sont fidèles à leur histoire. Hier ils mettaient en doute la loyauté des juifs envers la France, plus récemment des élues avec un mandat national comme Eva Joly, Najat Vallaud Belkacem ou Christiane Taubira ont été mises en cause pour leurs origines ou la couleur de leur peau. Aujourd'hui c'est Danièle Obono, députée de la 17ème circonscription de Paris, qui subit des attaques de même nature. 

Sur RMC lors de l'émission "Les Grandes Gueules" du 21 juin les journalistes exigeaient de Danièle Obono qu'elle crie "Vive la France" parce qu'elle avait signé en 2012, au nom de la liberté d'expression, une pétition de soutien au groupe ZEP (Zone d’expression populaire) mis en cause pour leur chanson "Nique la France".

Cette même pétition avait été signée par Noël Mamère, Clémentine Autain, Eric Coquerel, Eva Joly, Olivier Besancenot et d'autres à qui l'on n'a pas demandé  de "s'excuser". Mais Danièle Obono est noire, née au Gabon, elle, elle devrait le faire !!!

Dans cette même émission, ces mêmes journalistes ont stigmatisé le quartier de la goutte d'Or/Pajol… (proche de la circonscription de Danièle Obono, avec une population aussi métissée) de quartier "mal famé". 

Réjouissons-nous que la diversité des origines soit présente dans nos instances représentatives nationales ; regrettons seulement qu'elle ne corresponde pas encore suffisamment à la réalité de la société française.

Paris, le 27 juin 2017

Commenter cet article