Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

« Sans nos parrainages, Mélenchon n'atteignait pas les 500 signatures ». Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF.

« Jean-Luc Mélenchon pensait pouvoir se passer de nous. Mais sans nos parrainages, il n'atteignait pas les 500 signatures. Nous sommes là, quand bien même trop souvent il a parlé de nous avec bien peu de bienveillance », a déclaré Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF.

Quant aux signatures communistes qui auraient été retenues par le parti, le responsable national du PCF aux élections, Pascal Savoldelli, ne confirme ni n'infirme, mais prévient : « Nos élus souhaitent une campagne plus unitaire et collective. Nous faisons passer le message : il faut s'adresser à tout l'électorat et s'appuyer sur un ancrage de proximité ». Avant de souhaiter à Jean-Luc Mélenchon « le meilleur score possible »...

Du côté de la place du Colonel Fabien, on renvoie aux déclarations de Pierre Laurent du vendredi 10 mars. Dans un communiqué, celui-ci annonce une proportion de maires communistes bien plus importante dans le panier des signataires pour la candidature Mélenchon : « D'ores et déjà, au moins 150 élu-e-s communistes et républicains ont vu leurs parrainages enregistrés, indiquait-il. D'ici le 17 mars, plusieurs centaines d'autres élus communistes et républicains, aux côtés d'autres élus de gauche, auront permis la candidature de Jean-Luc Mélenchon, comme ce fut déjà le cas en 2012 ». Il précisait par ailleurs que les parrainages issus du PC seraient « une contribution essentielle » à la « présentation à l’élection présidentielle » du candidat de la France insoumise.

Pascal Savoldelli précise enfin : « Soit la gauche de transformation sociale est au 2eme tour et il faut construire une majorité avec les législatives. Soit elle est absente du second tour et il faut parvenir à avoir un nombre d'élus issus de la transformation sociale le plus large possible ». CQFD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article