Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

 

Évidemment, si elle a de grandes oreilles, c'est pour mieux entendre. Si elle a de grands yeux, c'est pour mieux voir. Et si elle a de grandes dents... À force de ripoliner son projet, sa pensée, son discours, Marine Le Pen fait de plus en plus songer au loup travesti de la fable. Pensez-vous, elle est déjà reçue comme une « présidentiable » au Liban. Il paraît même qu'elle aime les réfugiés frappés par la guerre et les bombes de Daech, des filiales locales d'al-Qaida comme de son ami Bachar Al Assad, à la simple condition qu'ils restent là-bas, entassés dans des camps. Question de géographie, sûr. Et qu'ils soient bien traités, oui. Le premier ministre libanais s'est permis, on ne sait pourquoi, de rappeler que ses concitoyens et « les Arabes comme la majorité du monde considèrent la France comme la patrie des droits de l'homme et de l'État républicain qui ne fait aucune distinction ethnique, religieuse ou de classe entre ses citoyens ».

Un observateur engagé de la vie sociale comme Jean-Claude Mailly, de FO, parlait hier d'une campagne pour l'élection présidentielle « inédite » et « atypique », relevant d'« une certaine forme de déliquescence démocratique ». A contrario, « les citoyens et les citoyennes (...) sont en attente de projet, d'une ligne de conduite générale ». Le propos fait écho, dans la mémoire, à l'avertissement lancé, voilà un mois, par son homologue de la CGT, inquiet de la montée massive d'un « vote de rejet » et non « d'adhésion », et de candidats de gauche « loin de la réalité du monde du travail ».

Côté favoris des experts, du patronat et des sondeurs, François Hollande devait le disputer à Nicolas Sarkozy pour se qualifier au second tour de la présidentielle. Vinrent Valls et Juppé. Macron et Fillon les ont aujourd'hui remplacés. Toujours et encore face à Le Pen fille. Bonjour « l'ostracisme du système ». Mais surtout pas de porteur d'alternative de progrès social et de souffle démocratique.

Et si le scénario du pire raturé depuis des mois l'était positivement ? Il ne le sera pas sans espoir ni travail d'unité à gauche. Les communistes ont redit hier leur volonté de ne se priver d'aucune occasion en ce sens. En soixante jours, bien des pages peuvent être (ré)écrites.

Editorial - Michel Guilloux (L’Humanité du 21 février 2017)

 

Commenter cet article