Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

 

Avec la perspective de l’élection présidentielle et notamment l’entrée en lice du candidat issu de la primaire de la droite et du centre ainsi que celle de l’ancien sinistre ministre de l’économie, les questions de la sécurité sociale, de son concept, de son existence, de son devenir se posent avec force et éclat.


Le programme, et surtout les déclarations du candidat Fillon pour la droite et le centre, est édifiant en la matière. Il veut remettre en cause l’universalité de la sécurité sociale. Il veut remettre en cause le niveau des prises en charge. Il veut confier une partie de la sécurité sociale au monde assuranciel et financier… C’est un projet de casse de la protection sociale qui est au coeur de ce projet politique.


Les idées de l’extrême droite sont toujours celles de la ségrégation, celles de l’exclusion… Ce n’est pas le discours pseudo «défenseur du social » qui change le fond, l’extrême droite c’est la haine de l’autre et la politique du bouc émissaire.


Les annonces très médiatisées du candidat ex-ministre de l’économie, l’inventeur de la généralisation de la dérèglementation des transports routiers, du travail du dimanche, concernant la sécurité sociale sont tout aussi graves. Annoncer la diminution des cotisations sociales comme solution à l’augmentation du pouvoir d’achat est un coup de poignard dans le dos de la solidarité…


Les politiques suivies depuis des années par les gouvernements Hollande se sont caractérisées par de vrais reculs pour la protection sociale, pour la sécurité sociale, pour la santé publique.


Les propositions portées avec force et ambition par les communistes, partagées depuis des années avec toute une partie du mouvement social et associatif, sont les seules alternatives progressistes.


Une sécurité sociale solidaire, universelle, unique, financée par des cotisations et une mise à contribution des revenus financiers est une vraie idée d’avenir.


Le financement dynamique par la cotisation, le contrôle par des conseils d’administration élu au suffrage universel des ayants-droit, une avancée significative vers le remboursement à 100% des soins prescrits par la sécurité sociale constituent les repères que nous portons avec détermination et clarté dans le cadre de la campagne autonome communiste de soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

 

Commenter cet article

Théo 09/01/2017 13:14

le film "la Sociale" projeté le 26 janvier au cinéma à Kérity suivi d'un débat entre pleinement dans les préoccupations de cet article c'est une initiative de l'association Loisirs et Solidarité des Retraités du Pays Bigouden Si vous le souhaitez faites le savoir