Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

 

 

L'ex premier ministre, Manuel Valls est fortement sanctionné à l'issue du 2e tour de la primaire socialiste. Pour Benoît Hamon, qui l'emporte largement, tout commence dans la campagne pour l'élection présidentielle.

 

Benoît Hamon défendra les couleurs socialistes à l'élection présidentielle après sa nette victoire face à Manuel Valls dimanche au second tour de la primaire élargie du PS. Benoit Hamon, 49 ans, a réuni 58,65% des suffrages contre 41,35% pour Manuel Valls, 54 ans, selon des résultats encore provisoires de ce scrutin qui marque aussi un désaveu pour ceux qui ont exercé le pouvoir depuis 2012, François Hollande et Manuel Valls en tête.

Dans son discours de victoire Benoit Hamon a affirmé que la gauche "relevait la tête" et annoncé qu'il proposerait à l'écologiste Yannick Jadot et au candidat de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon de construire une majorité gouvernementale. "Benoît Hamon l'a emporté nettement" et "je veux lui souhaiter bonne chance devant le combat qui est devant lui", a déclaré de son côté l'ancien Premier ministre en le félicitant "chaleureusement".

Dans un récent sondage Benoit Hamon est crédité de 15% des voix pour l'élection présidentielle devant JL Mélenchon (10%)

 

 

Réaction de Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF.

 

Le résultat du second tour des primaires organisées par le PS confirme, avec la très nette défaite de Manuel Valls, le rejet du quinquennat. La victoire de Benoit Hamon, avec des propositions s'inscrivant dans le débat pour une alternative de gauche au Hollandisme, est donc une bonne nouvelle pour la gauche toute entière.

Au cours des derniers mois, le PCF et son secrétaire national n'ont cessé de proposer des dialogues, des échanges et des passerelles pour faire converger le plus de forces possibles vers des solutions et un rassemblement de gauche face à la droite et au FN. En soutenant Jean-Luc Melenchon, le PCF s'est engagé dans la construction d'une gauche anti austérité pour faire renaitre l'espoir. L'intensification du débat à gauche pour des solutions de rupture avec la crise du capitalisme financier est plus que jamais à l'ordre du jour. Le PCF prendra dès demain de nouvelles initiatives en ce sens.

 

Commenter cet article

Théo 30/01/2017 11:52

c'est la première fois que j'ai vu parler d'un candidat à la Présidentielle sur le blog. Amicalement