Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

Grâce à la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) du ministère des Affaires sociales, on connaît le résultat des réformes des retraites menées d'abord par Eric Woerth en 2010 (recul de l'âge de départ à 62 ans et à 67 ans pour ne pas subir la décote) puis par Marisol Touraine en 2014 (augmentation de la durée de cotisation).Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiquesrâce à la

Certes, les comptes ont été redressés, mais la note s'annonce salée.

Primo,  les pensions versées diminueront de 1,3 % pour la génération née en 1950 et de 4,4 % pour celle née en 1980. Le choc sera encore plus brutal pour les personnes ayant des cotisations réduites à cause du chômage. 

Secundo, si l'espérance de vie continue à augmenter, il n'en sera pas de même pour le temps passé à la retraite. Pour la génération née en 1980, les hommes bénéficieront (en moyenne) de 24 ans à la retraite et les femmes, de 28,5 ans, soit le même niveau que pour la génération de 1950, confirmant que le progrès fait parfois du surplace. En 2003, il était prévu d'arriver à un système permettant de consacrer deux tiers des gains d'espérance de vie au travail et un tiers à la retraite, sachant que l'espérance de vie d'un ouvrier est inférieure de sept ans à celle d'un cadre. A l'arrivée, compte tenu des différentes réformes, les quadras et les quinquas verront le temps de la retraite se réduire.

Bref, les futurs pensionnés devront travailler plus pour toucher moins pour une retraite plus courte. Qui dit mieux ?

Jack Dion (Marianne 9/12/2016)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LA FRANCE EN COMMUN

Les propositions des communistes pour changer votre vie au quotidien...

(Tract en cours de diffusion)

Proposition n° 2

Commenter cet article