Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Déces de Raymonde Tillon : « symbole de tout un pan de l'histoire populaire de notre pays » (Pierre Laurent)


C'est avec émotion que j'ai appris le décès de Raymonde Tillon. Résistante communiste, députée de Marseille, elle était l'une des premières femmes élues en 1945.

Épouse de Charles Nédélec dirigeant historique du Front populaire, elle vint s’établir avec lui à Marseille où elle participa aux diverses actions menées par le PCF. Résistante pendant la seconde guerre mondiale, elle fut déportée en 1944 de Sarrebrück, puis à celui de Ravensbrück dont elle s’évada avant l'arrivée des alliés.

Raymonde se fit élire députée de la 1ere circonscription des Bouches-du-Rhône, ce qui fit d'elle une des premières femmes élues à l'Assemblée nationale dès 1945.

En 1951, après avoir épousé Charles Tillon, elle le soutint dans l’épreuve, quand il fut accusé avec André Marty, d’activité fractionnelle. Son exclusion du parti en 1970 pour protestation contre l'intervention soviétique en Tchécoslovaquie, fut déclarée conne nulle et non avenue en 1997 par nos instances, quand le PCF décide de mettre un terme à cette pratique de l'exclusion politique.

Avec elle, disparaît la dernière survivante des 33 femmes élues à la première Assemblée Constituante de la 4e République. Raymonde Tillon symbolise tout un pan de l'histoire populaire de notre pays, mais aussi de l'histoire des droits des femmes, de la démocratie.

Au nom de mes camarades, je m'incline devant la mémoire de Raymonde Tillon, son parcours, son engagement militant.

Pierre Laurent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article