Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

Omelette

un billet d’humeur de Maurice Ulrich (L’Humanité du 8 juin 2016)

D'abord, le bon syndicaliste n'a pas de moustache. En tout cas pas comme celle de qui vous savez. La barbe du jeune cadre branché ou du bobo façon hipster, d'accord. La moustache, non, qui est même pour l'éditorialiste du Point, Franz-Olivier Giesbert, « une aberration historique, la malédiction française ».

Le bon syndicaliste ne fait pas grève mais se met d'accord, avec un patronat tout entier tourné vers le bien-être des salariés, sur les réformes qui le satisfont. Si jamais, allez donc savoir pourquoi, il se met tout de même en grève, il ne faut pas que cela se voie, il ne doit déranger personne et le fait qu'il cesse le travail ne doit surtout pas bloquer quoi que ce soit, sans quoi il mérite d'être livré à ce qui devrait être la vindicte publique comme un terroriste, un saboteur, provoquant, selon le Figaro Magazine, le « ras-le-bol de la France qui travaille ». Car, quand il n'est pas en grève, le gréviste ne travaille pas, ce qui fait qu'on se demande un peu pourquoi ça bloque, mais bon. En résumé, le bon syndicaliste peut faire des omelettes mais sans casser les œufs.

Omelette

Commenter cet article