Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

De mieux en mieux...Saint-Malo : onze enfants blessés après l'évacuation musclée du collège Surcouf


http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/ille-et-vilaine/saint-malo/saint-malo-des-parents-d-eleves-occupent-le-college-robert-surcouf-1012531.html

Article sur le site internet de France 3

Action musclée de la police ce jeudi matin au collège Robert Surcouf de Saint-Malo. Sans sommation, les forces de l'ordre sont intervenues pour faire évacuer l'entrée de l'établissement, occupée par des parents, élèves et enseignants depuis tôt ce matin.

L'entrée bloquée par des chaînes

En colère, déçus, écoeurés... Les parents d'élèves du collège ne digèrent pas en effet la décision du Conseil départemental de fermer l'établissement à la rentrée 2017. Ce jeudi matin, ils ont donc bloqué les grilles du collège avec des chaînes, empêchant la tenue des cours. Une centaines de personnes, élèves, parents et enseignants s'est ainsi retrouvée devant l'entrée dans une ambiance bon enfant.

Onze élèves blessés


C'est en milieu de matinée que la police, présente, est intervenue sans sommation, fonçant sur le regroupement et bousculant violemment les enfants et les adultes, dans la pagaille et la bousculade, onze enfants ont été blessés.

Des élèves qui ont été pris en charge par les pompiers, arrivés sur les lieux, trois de ces collégiens ont été transférés à l'hôpital. Toutes les personnes présentes ont été très choquées. Le principal a demandé une cellule psychologique à l'Education nationale

Le conseil départemental 35 a annoncé mardi 31 mai la fermeture du collège Surcouf à Saint-Malo à la rentrée 2017. Cette décision brutale n'est pas acceptable d'autant qu'il s'agit d'un collège en réseau d'éducation prioritaire dans le quartier populaire de la Découverte.

Après Montaigne à Vannes, Kérichen à Brest et le collège de Commana, c'est la 4ème décision de fermeture d'un collège public dans l'académie cette année.


Ce matin, les parents d'élèves ont décidé de bloquer l'entrée du collège pour protester contre cette décision. Les forces de l'ordre sont intervenues pour permettre l'accès du collège.

Cette intervention n'a pas été sans violence : des élèves ont été blessés. Les pompiers se sont d'ailleurs rendus sur place.

De mieux en mieux...Saint-Malo : onze enfants blessés après l'évacuation musclée du collège Surcouf

Le SNES-FSU Bretagne condamne cette violence qui a touché des collégiens et des parents d'élèves.

Il tiendra cet après-midi à 16h30 devant le collège Surcouf une conférence de
presse en présence des parents d'élèves et des personnels de l'établissement.
Le CTA, comité technique académique présidé par le Recteur, devait se tenir aujourd'hui à 14h30 au rectorat. Les représentants des personnels FSU boycotteront cette instance de concertation dans l'attente d'éclaircissement sur les évènements de ce matin au collège Surcouf.
Ils continuent de contester cette nouvelle fermeture d'un collège à St Malo qui renforcerait
le déséquilibre entre les deux réseaux au profit du réseau privé confessionnel. Ils demandent
le maintien de tous les collèges publics sur Saint-Malo.
Le SNES-FSU apporte son soutien aux parents d'élèves, aux personnels et à toutes les forces
laïques engagés pour le service public d'éducation
à Saint-Malo.

Gwénaël Le Paih
Secrétaire Général du SNES-FSU Bretagne

Les personnels choqués par l’attitude du Recteur Terret


Après l’intervention de la police ce matin qui a fait plusieurs blessés parmi les élèves au
collège Surcouf de Saint-Malo, le Recteur ouvrait cet après-midi une instance de
concertation avec les représentants des personnels au niveau académi
que.


Ces représentants avaient fait savoir qu’ils ne pourraient pas siéger sur l’ordre du jour prévu
mais qu’ils souhaitaient avoir des informations sur les événements survenus au collège
Surc
ouf.


Le Recteur a refusé tout dialogue et n’a pas eu un mot pour les parents ni pour les collégiens
blessés ce mati
n.


Le SNES dénonce cette attitude qui rompt avec les pratiques du dialogue social dans
l’académie de Rennes. Les représentants des personnels, choqués par les violences
commises contre des parents et des collégiens, ne peuvent accepter que le Recteur fasse le
choix de l’autoritarisme plutôt que celui de la discu
ssion.


Le Recteur Terret devra, à un moment ou à un autre, s’expliquer sur les événements et sur
son attitude. La FSU assure les parents et les personnels de son soutien, et rappelle qu'elle
demande le maintien de tous les collèges publics à Saint-M
alo.

Gwénaël Le Paih
Secrétaire Général du SNES-FSU
Bretagne

Une vidéo du Télégramme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article