Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

Le monde parallèle de François Hollande

Maud Vergnol (Editorial - Journal L’Humanité du 6 mai 2016)

74 % de Français opposés à la loi travail. Des centaines de milliers de manifestants, à six reprises, depuis deux mois. Une jeunesse mobilisée sous les coups de matraque. Des places publiques où l'on réveille l'espoir d'une vie meilleure... Le mouvement social tend au gouvernement un bien triste miroir, dans lequel déferlent les renoncements et les promesses trahies. C'est dire si l'exécutif ne lésinera pas sur les moyens pour le discréditer et le faire avorter. Tout comme il n'hésitera pas à dégainer une nouvelle fois l'article 49-3 pour imposer, en dépit de toute légitimité démocratique, une loi de régression sociale historique, pour laquelle il aura du mal à trouver une majorité au Parlement.

Car cette ultime offrande au patronat ne passe pas mieux à l'Assemblée nationale. Entre chantages et menaces, les députés de la majorité indociles sont une nouvelle fois sommés de rentrer dans le rang. Jean-Marie Le Guen a déjà commencé le service après-vente, jouant la carte de la culpabilisation, en expliquant, toute honte bue, qu'un recours au 49-3 relèverait de la responsabilité des députés de la majorité opposés à la loi.

Alors non, ça ne va pas « mieux », contrairement au cynique storytelling composé depuis le palais pour tenter une opération « reconquête » à un an de l'élection présidentielle. Après le pathétique « Hé oh la gauche! », le Parti socialiste lance l'opération « Du progrès en plus » : soixante cartes postales envoyées aux Français depuis le monde parallèle de François Hollande pour vanter le bilan du quinquennat !

Pour sortir le président de la République du marasme d'impopularité, le PS ose tout, comme convoquer Léon Blum dans un entretien posthume visant à légitimer les choix du gouvernement Valls... Cette fuite en avant laisse peu de doutes sur l'obstination de l'exécutif à imposer la loi El Khomri, point d'orgue d'un projet économique mûrement prémédité.

Le monde parallèle de François Hollande

Commenter cet article