Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

Virage rebond
Editorial de Maurice Ulrich (Journal L’Humanité du 27 avril 2016)

Pourquoi donc changer si ce n'est une équipe, du moins une politique qui gagne ou fait comme si ? François Hollande ayant dit que cela allait mieux, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui présentait hier les grands axes de ses cahiers pour la présidentielle, dit non seulement que ça va mieux mais qu'il faut continuer. Tout comme la veille dans la réunion des ministres de Hé oh la gauche ! – comparés méchamment par nombre d'internautes aux nains de Blanche-Neige allant au boulot – le refrain ressemble à celui de Tout va très bien, madame la marquise. Mais, surtout, c'est bien la politique suivie jusqu'à présent qui est confirmée. Ainsi, dans les textes préalables soumis aux militants, il est tout a fait exemplaire que le premier d'entre aux, intitulé « Entreprendre, travailler, s'accomplir », commence par ce brevet d'autosatisfaction :

« Le défi de la compétitivité de notre économie a été relevé pour que l'appareil productif français retrouve la vigueur perdue dans la décennie 2002-2012 », tandis qu'à chaque ligne est réaffirmée une priorité sans nuances accordée aux entreprises avec pour seul critère leur place dans la mondialisation, quand il est patent que les 40 milliards qui leur ont été accordés n'ont eu aucun effet sur la création d'emplois et la croissance elle-même.

On peut analyser ces textes à loisir, la seule certitude qui s'en dégage, c'est bien que le PS entend continuer dans la même voie, tout en en appelant au rassemblement de la gauche et des écologistes. C'est dire que l'appel de la veille au réveil d'une gauche qui serait endormie ou dépressive n'est pas autre chose qu'un déni de réalité. C'est sa politique et celle du gouvernement qui font qu'aujourd'hui le PS s'est coupé de ceux-là mêmes qui ont voté pour lui sans gagner quoi que ce soit chez ceux qui l'ont toujours combattu. Entre la soirée de lundi et la matinée d'hier, le PS a appliqué une technique bien connue des skieurs et appelée virage rebond. Il faut souvent un appel à gauche pour mieux virer à droite.

Virage rebond
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article