Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

Les pauvres, les riches, en France et dans le monde

L’Oxfam vient de publier un rapport montrant que le monde d’aujourd’hui crève de la cupidité et de la rapacité de quelques prédateurs.

-- 62 personnes possédaient en 2015, à elles seules, autant que 3,5 milliards de personnes, c’est à dire la moitié la plus pauvre de l’humanité.

-- la fortune des 62 les plus riches du monde a augmenté de 44 % entre 2010 et 2015. Elle s’élève à 1760 milliards de dollars

-- les richesses (si l’on peut dire) de la moitié la plus pauvre de l’humanité ont diminué de plus de 1000 milliards de dollars entre 2010 et 2015, soit une baisse de 41 %

-- les 1% les plus riches possèdent davantage que le 99 % restants.

-- l’évasion fiscale s’élève à 7600 milliards de dollars, soit plus que le PIB de l’Allemagne et lla Grande Bretagne réunis.

Parmi ces 62 milliardaires, figurent les « heureux français » suivants :

-- Liliane Bettencourt 40,1 milliards de dollars (cosmétiques)

-- Bernard Arnault 37,2 milliards de dollars (industrie du luxe)

-- Patrick Drahi 16 milliards de dollars (télécoms et médias)

-- Serge Dassault 15,3 milliards de dollars (aéronautique, armement)

Bolloré ne figure pas (encore) dans ce panel, sa fortune est évaluée à 7 milliards de dollars...

L'Observatoire des inégalités, un collectif de chercheurs indépendants, a pour sa part publié notes et rapports pointant la progression des inégalités de toutes natures en France. Deux publications font le point sur le décrochage du niveau de vie des catégories populaires (janvier 2016) et la progression de la pauvreté (décembre 2015).

En France, toutes les catégories sociales gagnent davantage en 2012 qu'en 2000, mais les inégalités s'accroissent. Les gains sur cette période vont de 1150 € pour les employés et 1 450 € pour les professions intermédiaires à 1 830 € pour les ouvriers et 2 700 € pour les cadres supérieurs, selon les données de l'Insee, pour une personne seule, après impôts et prestations sociales.

Ainsi, les moins favorisés voient leurs ressources augmenter, mais les cadres ont chaque année l'équivalent d'un mois de travail d'un smicard à dépenser en plus que les autres. Selon les données 2013 de l'Insee, la France compte 4,9 millions de pauvres qui perçoivent moins de 828 € (la moitié du revenu médian des Français). La pauvreté a fortement progressé à partir de 2008, avec l'accentuation des difficultés économiques liées à la crise financière.

La situation actuelle constitue un changement historique, car la pauvreté avait reculé des années 70 au milieu des années 90. A partir de cette date, la tendance s'inverse. D'abord dans une première période, au milieu des années 90, mais surtout à partir de la fin des années 2000.

Entre 2004 et 2013, le nombre de personnes pauvres a augmenté de 1 million. Ce mouvement constitue un tournant dans l'histoire sociale de notre pays depuis les années 60.

Commenter cet article