Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

�Espérer, c'est déjà commencer à agir.

Par Olivier Dartigolles porte parole du PCF

Belle et heureuse année 2016 à toutes et tous, à nos espérances et à nos initiatives pour un monde de justice et de fraternité, une société plus humaine et solidaire. En écrivant ces mots, qui sont ceux des valeurs de gauche et de progrès, on mesure l'ampleur de la tâche tant le paysage est sinistré.

A quelques jours du Conseil national du PCF, qui convoquera le Congrès du mois de juin, ne faut-il pas commencer par se poser les bonnes questions et dans le bon ordre ?

Il va nous falloir partir du réel en n'échappant pas à sa complexité, à l'évolution des rapports de force, notamment idéologiques, qui n'évoluent pas dans la bonne direction – c'est le moins que l'on puisse dire - à ce que produisent les désordres du monde, la guerre, le terrorisme dans les représentations de celles et ceux que nous voulons convaincre. Ce travail d'analyse approfondie doit aussi porter sur l'état actuel de la société française minée par les tensions, le chômage, l’accroissement des inégalités, l'état d'urgence économique et social.

Face à une telle situation, François Hollande et le gouvernement ont décidé d’accélérer les adieux à la gauche. L'affaire de la déchéance de nationalité, qui ne serait d'aucune efficacité dans la lutte contre le terrorisme, en dit long sur la manière dont le pouvoir et la direction du PS envisagent la prochaine présidentielle : à droite toute pour arracher, face à Marine Le Pen, une qualification au second tour en 2017, en caressant l'opinion publique dans tout ce qui, au final, ne fera que renforcer la droite extrême et l’extrême-droite.

La grande question de la prochaine période sera donc la refondation de la gauche. Non pas de « la gauche de la gauche » mais d'une gauche capable de proposer une nouvelle espérance, une vision de l'avenir, des combats pour des valeurs et des solutions. Il existe dans notre peuple des ressources considérables pour engager cette contre-offensive à condition que, le plus rapidement possible, apparaisse à l'horizon politique et social un espace de convergences, de travail, d'initiatives unitaires. Le temps presse. 

Avec qui ? Sur quels chantiers prioritaires ? Avec quel calendrier ? Quelle ambition pour les élections présidentielles et législatives de 2017 ?   Les travaux du Conseil national des 16 et 17 janvier aborderont ces enjeux. Puis, nous engagerons la préparation du Congrès national de juin. Il sera un moment décisif pour l'avenir de notre organisation.

Dans un moment de recomposition politique qui vise à faire disparaître l'idée même de gauche – comme cela s'est passé dans d'autres pays européens -, la contribution des communistes sera d’autant plus forte que nous saurons créer les conditions d'un débat vivant et pluraliste.

Personne ne peut dire aujourd'hui : « j'ai la solution »...A toutes et tous, avec notre collectif humain et militant, nous pouvons défricher de nouveaux chemins avec une attention particulière pour tout ce qui palpite autour de nous, dans la société, qui ne renonce à aucun rêve, à aucune utopie.

Espérer, c'est déjà commencer à agir.

Commenter cet article