Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Apres la condamnation des syndicalistes de GOODYEAR premières réactions

Jean-Jacques Candelier, Député à l'Assemblée nationale

Ma réaction sur la condamnation des salariés de Goodyear.

«Les syndicalistes ne sont pas des criminels.

Il y a deux ans, des salariés de l’usine Goodyear d’Amiens-Nord menacés de fermeture avaient séquestré leur DRH et le directeur de la production afin de préserver leur outil de travail.

Le tribunal correctionnel d’Amiens les a condamnés aujourd’hui à neuf mois de prison ferme et quinze avec sursis. Cette décision est un véritable scandale. Elle transforme les syndicalistes en criminels, pendant que les vrais voyous comme Cahuzac ont les mains libres.

Cette décision de justice à un caractère politique clair. Après le cas d’Air France, elle tente d’intimider les salariés qui seraient tentés de relever la tête pour défendre leurs emplois face à des dirigeants qui privilégient le plus souvent la rentabilité à court terme, au détriment de l’intérêt général et de l’emploi.

La vraie violence, ce n’est pas celle des salariés qui résistent pour préserver leurs conditions de vies. La vraie violence, c’est celle du capitalisme destructeur qui broie des vies et des familles en licenciant des centaines de milliers d’emplois pour satisfaire la rapacité des actionnaires.»

André Chassaigne, chef de file du Front de gauche, a dénoncé un jugement « ignoble » :« Que l’on puisse condamner à neuf mois de prison ferme des salariés qui ont défendu leur outil de travail, qui soi-disant ont fait preuve d’une forme de violence, alors que d’autres au jour le jour pratiquent une violence autour du tapis vert pour supprimerdes centaines, des milliers d’emplois, je trouve que c’est véritablement une décision judiciaire qu’on ne peut pas accepter. »

Pour la fédération du Parti socialiste de la Somme, ces salariés « se sont battus dignement pour défendre leur outil de travail et les emplois face à une direction qui a toujours privilégié l’accroissement des profits à court terme ». Elle demande à la ministre de lajustice d’intervenir auprès du parquet, « pour ce cas particulier », afin « de revoir cette décision choquante pour obtenir une réquisition d’apaisement qui tienne compte du retrait de la plainte par la direction de Goodyear ».

Apres la condamnation des syndicalistes de GOODYEAR premières réactions

Pétition adressée à François Hollande par la CGT Goodyear d'Amiens-Nord

Pour la première fois depuis un demi siècle un gouvernement a demandé que soit requis des peines de prison ferme contre des syndicalistes pour avoir participer avec les salariés à des actions en vue d’empêcher la fermeture de leur usine.

En même temps qu’ils préparent la suppression dans quelques mois de plus 1000 articles du Code du travail, Hollande, Valls et Macron ont décidé de déclencher une répression sans précédent des syndicalistes qui luttent dans les entreprises.

Avec les 8 condamnés de GOODYEAR l’exécutif veut faire un exemple.

Le gouvernement affiche sa volonté de mettre les Procureurs et les forces de polices aux services des grands groupes pour briser toute résistance à la destruction des emplois et de l’industrie.

Evidemment les militants de terrain en général et ceux de la CGT en particulier sont les plus touchés.

C’est pourquoi nous en appelons à l’ensemble des salariés, aux militants, aux syndicats d’entreprises, unions locales, départementales, régionales, fédérations ou simples salariés solidaires, pour qu’ensemble nous fassions la démonstration de notre force.

Nous pouvons être des millions à faire reculer Hollande, Valls et Macron en commençant par leur imposer l’arrêt des poursuites contre les 8 de GOODYEAR et en organisant le plus grand rassemblement solidaire en prévision de l'appel.

Je signe l'appel Nous Sommes Tous Des Goodyear

Commenter cet article