Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

L'état d'exception permanent

Editorial de Jean-Paul PIEROT (www.humanité.fr - 17 décembre 2015)

Au lendemain de ce sanglant 13 novembre, face aux cent trente vies fauchées à la kalachnikov, l'opinion publique et ses représentants ont voulu donner aux pouvoirs publics les moyens de mettre les assassins hors d'état de nuire et de protéger la population. L'état d'urgence décrété alors par le président de la République fut perçu, sinon approuvé, comme une contrainte nécessaire et surtout provisoire. Bien sûr des questions furent posées, des critiques exprimées sur le registre guerrier des déclarations de François Hollande et de Manuel Valls. La France ne courait-elle pas le risque de se perdre dans les mêmes impasses que les États-Unis après le 11 septembre 2001 ? La vigilance démocratique est toujours légitime. Aujourd'hui, le risque de voir notre pays affecté par un recul des libertés publiques n'est plus à écarter.

La France vit sous l'état d'urgence depuis un mois. Il est temps de dresser un premier bilan de cette période de mise entre parenthèses de la normalité démocratique qui court jusque fin février. Mais à l'Élysée comme à Matignon, on semble regretter que le temps passe trop vite, on veut modifier la Constitution pour inventer l'état d'exception permanent.

Déjà, au nom d'une définition très extensive de la lutte antiterroriste, de sérieux dérapages ont été commis, des hommes et des femmes malmenés. Des militants non violents, ont été assignés à résidence, soumis à un contrôle policier humiliant. Le droit de manifester, d'exprimer des revendications est menacé d'entrer dans la catégorie des troubles à l'ordre public. Et que penser de l'incroyable proposition, empruntée au FN, de déchéance de nationalité ? Elle n'aurait aucune efficacité à l'encontre de quelconques kamikazes, mais elle établit d'emblée pour tous une discrimination entre Français, selon l'origine de leurs parents. La République doit être défendue contre tous les obscurantismes, et non pas défigurée au gré de lois de circonstance. Aux États-Unis, cela a donné le Patriot Act et Guantanamo. Préservons-en la patrie de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

Commenter cet article