Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Daech, un arsenal qui donne le vertige

Amnesty international

HASSANE ZERROUKY MERCREDI, 9 DÉCEMBRE, 2015 HUMANITE.FR

En plus d’un trésor de guerre évalué à plusieurs milliards de dollars, de la vente de pétrole, l’Etat islamique (EI) s’est doté d’un armement supérieur ou équivalent à celui de l’armée jordanienne

C’est un rapport accablant publié mardi par Amnesty international sur les armes de l’Etat islamique. « Un arsenal qui donne le vertige » écrit l’ONG, des armes en provenance de 25 pays, dont les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la Belgique, pillées par les djihadistes dans les énormes stocks de l’armée irakienne après la chute de Mossoul et plusieurs villes irakiennes. Selon Patrick Wilcken, spécialiste de la question au sein d’Amnesty International, « l’absence de réglementation et de suivi des importations de très grandes quantités d’armes en Irak, durant des décennies, a constitué une aubaine pour l’EI et les autres groupes armés, leur offrant l’accès à une puissance de feu sans précédent. » C’est avec ces armes que l’EI a étendu son territoire en Syrie et en Irak. « Les terroristes se sont également emparés d’un important arsenal en prenant le contrôle de bases de l’armée et de la police à Fallouja, Saqlawiya et Ramadi (dans l’ouest), Tikrit (dans le nord) ainsi qu’en Syrie. Les opérations lancées par les forces gouvernementales pour reprendre Ramadi, chef-lieu de la province d’Al-Anbar, sont ainsi entravées par les « plus de 100 véhicules de combat blindés, y compris des chars » dont des Abrams américains que s’est approprié Daech. Et « parmi les armements sophistiqués de l’EI figurent les systèmes de défense antiaériens Sol-Air À Très Courte Portée (SATCP), les missiles guidés antichars et les véhicules blindés de combat, ainsi que les fusils d’assaut tels que les AK russes, les M16 et Bushmaster américains et les FAL et d’autres armes automatiques produits par de la FN Herstal ».

Ces énormes stocks de l’armée irakienne se sont constitués durant la fin des années 1970-80, et « pendant et après l’invasion du pays » par les Etats-Unis note Amnesty qui souligne que « la plupart n’étaient pas sécurisés ni dûment contrôlés par les forces de la coalition et les forces irakiennes reconstituées ». Qui plus est ajoute l’ONG, « entre 2011 et 2013, les États-Unis ont signé des contrats de plusieurs milliards de dollars pour, entre autres, des tanks 140 M1A1 Abrams, des avions de combat F-16, des missiles portables 681 Stinger et des batteries antiaériennes Hawk. En 2014, ils avaient livré plus de 500 millions de dollars d’armes légères et de munitions au gouvernement irakien ». Et qu’ « en raison de la corruption endémique au sein de l’armée irakienne, ainsi que des contrôles défaillants sur les stocks militaires et le suivi des armes, le risque était élevé que ces armes ne soient détournées vers des groupes armés comme l’EI ».

Dans ce rapport, Amnesty international ne mentionne pas les 3000 4x4 Hummer fabriqués par la General Motors tombés aux mains de Daech, ni les armes et matériel fournis par les Etats du Golfe, Arabie saoudite en tête, aux insurgés syriens dit « modérés » comme les missiles Tow dont dispose Daech. Ni non plus, ces milliers de véhicules 4x4 flambant neuf de marque Toyota, notamment des « Toyota Land Cruiser » et « Toyota Hilux », qu’exhibe fièrement l’EI dans les rues de Raqqa et Mossoul. Embarrassée et sommée de s’expliquer par Washington, qui a pourtant beaucoup de choses à se reprocher en la matière – les Etats-Unis ont déjà livré des Toyota aux rebelles dit modérés - la firme japonaise a ouvert une enquête.

Daech, un arsenal qui donne le vertige

Exemples de saisies de d’armes par l’EI documentées par Amnesty

  • En juin 2014, l’EI a saisi 250.000 munitions chimiques dans le complexe chimique irakien d’Al-Muthana
  • En juin 2014 toujours, lors de la fuite de Mossoul par l’armée irakienne désorganisée, EI a ainsi récupéré une grande quantité de véhicules blindés, y compris de nombreux tanks américains flamant neufs. La quantité d’armes et de munitions abandonnées dans la ville a permis à l’EI d’équiper jusque 20.000 djihasites.
  • En août 2014, l’EI a récupéré des avions de combat, des hélicoptères et des tanks en prenant possession de l’aéroport de Raqqa, en Syrie.
  • En mai 2015, plus de 100 blindés, dont des douzaines de tanks ont été saisis par EI à Ramadi en Irak. Des pièces d’artillerie et autres mortiers ont également été récupérés.

Document à télécharger:

rapport_amnesty_armes_de_daech_anglais.pdf

Commenter cet article