Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Plobannalec Lesconil … Et Maintenant ?

Ainsi donc, l'entêtement du maire Frédéric Le Loch, conduira à de nouvelles élections dans un délai de trois mois soit courant février 2016. Le refus de l'opposition de droite de siéger avec ce qui reste de l'équipe actuelle déconsidérée aux yeux d'une population majoritairement attachée à son école publique à Lesconil, explique sans doute en partie ce choix.(Mélanie Allain, porte-parole de l'opposition de droite dans la presse)

Pourtant les manœuvres de toutes sortes semblent bien avoir commencées en particulier dans l'équipe de l'actuel maire ou J.Y. Rozen joue un rôle très actif en vue d'un rapprochement avec la droite, ou tout au moins une partie de celle-ci, reste que le problème de l'école Dr. Fleming restera au cœur des futures discussions...

Le scénario « catastrophe » qu'évoquait F. Le Loch au cours de sa conférence de presse jeudi dernier semble se mettre en place, en effet il faut savoir que : En application de la loi n° 2015-264 du 9 mars 2015, autorisant l'accord local de répartition des sièges de conseiller communautaire, c'est la composition même de la Communauté de communes du Pays bigouden sud qui va s'en trouver modifiée,ainsi que sa majorité... Le nombre de conseillers communautaires pourrait diminuer de manière importante avec une nouvelle répartition basée sur le poids démographique de chaque commune. On comprend donc l'inquiétude provoquée dans le pays Bigouden sud et de certains « édiles municipaux et communautaires»...(Voir la déclaration de Raynal Tanter, le président de la CCPBS a appelé les élus de Plobannalec-Lesconil à la raison parce que « la stabilité de nos institutions est aussi le garant de la crédibilité que l’on peut avoir auprès de nos citoyens » )

Il est bien évident que l'entêtement, voire l'autoritarisme ont conduit à cette situation, l'absence de dialogue réel avec une population déjà en but à la précarité et à l'austérité programmée au plus haut niveau de l’État ne pouvait conduire qu'à une explosion fut- elle pacifique et démocratique. Il est probable que le collectif Fleming, qui a mené une lutte exemplaire, avec l'appui d'une large majorité de la population pour la défense de l'école Fleming, n'envisageait pas en arriver là !

Demain ceux qui auront à conduire la gestion de la ville de Plobannalec Lesconil devront s’imprégner de ces quelques mois passés pour ne pas se retrouver dans une situation identique.

L'opposition de droite ne reste pas inactive dans cette situation, elle espère revenir à la direction d'une municipalité qu'elle a perdu l'année passée, oubliant au passage qu'elle en fut chassée par une majorité de citoyens qui souhaitaient une gestion saine et démocratique de la commune.

Que fera l'actuel maire et son équipe minoritaire ?

D'autres préconisent un rassemblement citoyen...La question, les questions devrais-je dire sont d'importance, bien sur il y a l'école, mais aussi quelle politique face à la réduction de la dotation budgétaire et à l'austérité programmée? Les réponses diffèrent que l'on soit de droite ou au Parti Communiste. Et puis il y a les répercussions sur la Communauté de Communes (CCPBS) qui risque fort de voir son actuelle majorité remise en cause avec tout ce que cela implique pour sa gouvernance.

Certes la nécessité d'une majorité stable est indispensable, mais sur quelle base ?

Seule la mise en avant de propositions qui répondent aux besoins des citoyens, avec la nécessité d'une participation active de la population, peut apporter une réponse à l'austérité programmée, afin de construire des projets de société avec une participation active des principaux intéressés les citoyens eux même ?

R.D.


Commenter cet article