Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

COP 21 : agir avec les peuples pour un nouveau mode de production et de consommation

Le projet de texte d'engagements, issu des négociations de Bonn, n'est pas bon, en deçà des nécessités. Les fractures Nord / Sud persistent sur l'approche globale de l'accord à concevoir. La faiblesse et les inégalités des propositions de réduction des émissions de gaz à effet de serre des pays riches et industrialisés, comme des grandes puissances, pour ne pas dépasser les 2°C sont criantes. Avec ce projet nous sommes plus vers les 2,7°C voire les 3°C. Les objectifs financiers promis par les mêmes pays riches (100 milliards de dollars, par an, à partir de 2020) aux pays en développement (PED) pour leur permettre de prendre des mesures d’adaptation face au réchauffement climatique sont loin d'être atteints. Or c'est le principal point de blocage des négociations pour les PED.

Nous sommes vraiment loin d'une démarche envisageant une vision globale et solidaire du développement humain durable préservant la planète et l'humanité, réduisant les inégalités et les injustices notamment pour le droit à l'énergie.

Ce qui prévaut ce sont toujours et encore les valeurs financières des actionnaires du CAC 40, celles des 1 % qui détiennent 50 % des richesses mondiales. C'est à eux de payer ! Décidément le capitalisme est incorrigible. Il ne veut pas qu'on touche à son mode de vie consumériste et expansif. Il est inconciliable avec la préservation de l'environnement, le développement humain, la satisfaction des besoins essentiels des populations pour bien vivre.

Pour les communistes, agir avec les peuples, ici, en Europe et dans le monde, afin de parvenir à un accord ambitieux à Paris, c'est permettre d'ouvrir la voie à un rassemblement majoritaire pour une alternative progressiste vers un nouveau mode de production et de consommation respectueux de la planète.

En France, le gouvernement parle mais répond d'abord aux intérêts des grandes firmes comme Total par exemple, ainsi qu' aux injonctions des dirigeants européens libéraux qui assouplissent les normes polluantes du diesel. Dans l'énergie, il privatise, démantèle le tissu industriel et s'attaque aux services publics. L'heure n'est pas au double langage ! L'urgence est à la réduction massive de l'utilisation des énergies carbonées et à l'efficacité énergétique. La France, avec son mix énergétique est bien placée, mais de très importants efforts restent à faire dans les secteurs prioritaires du transport et de l'habitat. Pour cela il faut sortir des politiques d'austérité et dégager des moyens budgétaires conséquents.

Ces enjeux sont au cœur de l' engagement des candiadt-e-s communistes pour des régions solidaires et écologiques. Nous sommes de toutes les initiatives sociales, culturelles et politiques afin de faire grandir ces exigences.

Nous appelons les communistes à amplifier partout les initiatives et mobilisations afin de faire vivre nos propositions http://www.pcf.fr [écologie = Planète Humanité].

Commenter cet article