Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

BRETAGNE Une autre campagne qui s’engage

Il y a bien évidemment un avant et un après 13 novembre dans la campagne des élections régionales. C’est vrai en Bretagne comme dans le reste du pays.

L’avant, c’est la construction citoyenne du programme porté par les militants politiques, syndicaux et les citoyens engagés dans la campagne du Front de gauche. L’agriculture et la juste rémunération des paysans, la pêche, le développement des transports, la défense des hôpitaux de proximité, l’égalité des territoires, le défi écologique, la relance industrielle…

Autant de sujets débattus depuis cinq mois avec les citoyens dans une centaine d’initiatives publiques et qui, mises en cohérence, dessinent un autre avenir pour la Bretagne. Une autre ambition.

Mais depuis le 13 novembre la campagne n’est plus la même. Après une suspension de plusieurs jours en hommage aux victimes des attentats, Xavier Compain et ses colistiers sont repartis en campagne.

Réuni le 15 novembre, le comité d’animation de la campagne a proposé de maintenir les initiatives prévues en ayant soin d’y adjoindre un discours et des propositions liées aux circonstances dramatiques que connaît le pays.

A la notion d’unité nationale prônée par le pouvoir et la droite autour de l’état d’urgence, la remise en cause des libertés fondamentales et la guerre, les candidats entendent porter l’idée d’une union populaire basée sur la solidarité, la fraternité et la paix. Des valeurs essentielles après les événements de Pontivy où des militants d’extrême droite ont montré leur vrai visage. A la haine et au racisme, les militants du Front de gauche opposent l’idée du vivre-ensemble dans une région solidaire, sociale et écologique. A Fougères, les candidats exigeront des moyens nouveaux pour l’école de la République. A Saint-Brieuc, ils porteront haut le combat pour la défense des lycéens menacés d’expulsion et le besoin de culture pour tous.

Dans cette région présidée par le ministre de la Défense, ils porteront un message de paix et de désarmement.

Ces valeurs convergeront, les 28 et 29 novembre, à la Fête de l’Humanité Bretagne. Un rassemblement qui réunira dans un même mouvement la solidarité avec les victimes - une initiative sera organisée à cet effet le dimanche matin - et la résistance, avec le meeting du dimanche après-midi où Xavier Compain et Sylvie Larue prendront la parole, ainsi que Maïté Mola venue apporter le soutien du PGE (Gauche Européenne) aux candidats de l’alternative à gauche.

Patrice Falguier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article