Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

 La France en commun (Régionales les 6 et 13 décembre 2015)

C’est une petite révolution que promettent les prochaines élections régionales. De 22 régions, dont 21 dirigées par le PS, elles vont passer à 13 « super-régions », surdimensionnées et critiquables.

Les compétences élargies dont elles disposeront devraient permettre néanmoins des projets nouveaux.

En Bretagne La liste Front de Gauche élargie à des personnalités du monde syndical ou associatif est en cours de bouclage, avec comme tête de liste Xavier Compain(PCF) et Sylvie Larue (Ensemble).

Pour la première fois, les Français vont voter pour élire leurs représentants dans 13 « super-régions » (à la place de 22), qui seront officiellement créées au 1er janvier 2016, dont la taille, le rôle et les compétences ont été profondément modifiés par les récentes réformes territoriales, et notamment la loi NOTRE (Nouvelle organisation territoriale de la République). Une réforme qui comporte plusieurs dangers pour l’organisation républicaine, à commencer par l’éloignement du centre de décision des citoyens : aucune région ne compte désormais moins de deux millions d’habitants, même si l’Île-de-France et Rhône- Alpes-Auvergne font figure de géantes avec respectivement 11,9 millions et 7,6 millions. Et certaines, par exemple Languedoc- Roussillon-Midi-Pyrénées ou l’Aquitaine-Limousin-Poitou- Charentes, sont si étendues qu’elles recouvriront des territoires distants de presque 500 kilomètres! L’idée qui sous-tend ces nouvelles régions est simple : accentuer toujours plus le phénomène de métropolisation, de concentration des richesses dans de grandes agglomérations, et ce au nom de la sacro-sainte compétitivité.

Notre région n'échappe pas à la règle.

Nous reviendrons en détail sur les grandes lignes du programme et les différentes propositions que compte mettre en œuvre les candidats d'une gauche authentique, sociale écologique et citoyenne.

Commenter cet article