Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Torreben

Ecole Fleming à Plobannalec : les vraies questions sans réponse de Frédéric Le Loch

220 personnes se sont réunies dans la salle de l’Amicale Laïque pour le maintien de l’école publique Fleming à Lesconil.

C’est donc une exceptionnelle mobilisation qui va encore s’amplifier (pétition, réunions publiques) pour protester contre la décision du maire Frédéric Le Loch de transférer l’école Fleming à Plobannalec pour être reconstruite sur la zone de Gorréguer. Décision ? Tout laisse penser en effet que le choix du maire est arrêté depuis déjà longtemps.

D’ailleurs, il agit en « grand démocrate », en balayant à coups d’arguments spécieux les objections et les questions qui sont légitimement posées. En donnant l’ordre aux employés municipaux d’enlever les banderoles et informations sur la mobilisation du Collectif Fleming ! S’il pouvait bâillonner l’opposition à son projet, nul doute qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

Alors, quelles sont ces questions gênantes auxquelles Monsieur le Maire n’apporte aucune réponse ?

-- pour un maire soucieux des deniers publics, pourquoi ne pas envisager a priori une rénovation sur site qui est la solution la moins coûteuse ?

-- pourquoi déplacer les 2/3 des enfants ? (actuellement 66 enfants de Lesconil, 27 de Plobannalec et 7 hors commune)

-- pourquoi promettre aujourd’hui le transport gratuit alors qu’il ne l’est pas pour les enfants de Plobannalec qui voudraient venir à l’école publique ?

-- si la crainte d’une fermeture de classe était avérée, pourquoi ne pas avoir recensé les familles pouvant scolariser prochainement des enfants ?

-- pourquoi n’avoir confié l’étude de rénovation qu’à un seul bureau d’étude ?

L’entêtement et l’autisme de Frédéric Le Loch à ne vouloir considérer que son seul point de vue ont des raisons profondes que l’ont peut exprimer et que l’avenir confirmera si ce projet voit le jour et qui trouvent leur source dans deux questions. Rien n’est fait au hasard :

--- Pourquoi construire l’école à Gorréquer sur l’emplacement initialement dévolu à la construction de logements sociaux ? Monsieur le Loch craindrait-il « d’imposer » à sa commune des « cas sociaux » ? ou des réfugiés ?

--- Pourquoi vouloir « boucler » le dossier aussi rapidement, sans concertation, en dépit de l’opposition majoritaire de la population ? Pourquoi foncer (nous allions dire « foncier ») vers une décision le 2 octobre ?

Le terrain de l’école Fleming sera – ou serait – ainsi libéré. Quels appétits se sont-ils manifestés pour une telle « réserve foncière » dans une zone touristique très appréciée ?

ALRX

Commenter cet article

R.D. 14/09/2015 10:21

Voici une confirmation qui vient à point nommé, si il en était besoin...!

R.R 14/09/2015 10:19

Dans un article paru dans le Télégramme ...
École Fleming. Les précisions du maire 14 septembre 2015 Suite aux articles parus la semaine dernière concernant le transfert de l'école publique Dr-Fleming, le maire Frédéric Le Loc'h a tenu à apporter quelques précisions. « Tout d'abord la décision concernant un éventuel transfert de l'école vers Plobannalec n'est pas prise, elle appartient au conseil municipal, et quand bien même le transfert serait acté, cela ne serait pas le choix unique du maire mais de la majorité municipale. Nous avons la capacité financière d'une telle opération et si rien n'est fait dans les cinq ans à venir, nous pourrions le regretter. Cette option qui fait partie d'autres possibles est née du fait que le mouvement de population se fait actuellement vers Plobannalec, en particulier pour les jeunes de la tranche d'âge 18-44 ans qui sont à la recherche de terrains pour construire beaucoup moins chers à Plobannalec qu'à Lesconil. Actuellement, trois lotissements sont en cours à Plobannalec, à Gorréquer et deux à Park Minn. À l'arrivée, nous voulons offrir le choix d'une école aux parents plobannalecois car nous tenons à l'unicité de la commune et nous sommes très attachés à l'école publique. Nous comprenons fort bien le déclenchement de mécontentement qu'a pu provoquer le projet au sein de la population. Si le transfert vers Plobannalec a lieu, il n'aura lieu qu'à la rentrée 2018. Mais ce que nous voulons avant tout c'est maintenir une école publique dans la commune ».

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/plobannalec-lesconil/ecole-fleming-les-precisions-du-maire-14-09-2015-10773013.php

le fur 13/09/2015 14:20

les nouveaux "communistes" de Lesconil étudiez l'histoire locale avant de donner des leçons et poser des questions qui sont démontées immédiatement.la preuve ,ce matin j'ai croisé un de vos meneurs qui a préféré fuir car il se doutait que j'allais l'interpeller devant tout le monde

Marcel Debêque 14/09/2015 13:30

voilà un commentaire qui n'apporte rien... d'autre qu'une volonté de polémiquer. Le fait est que sous des prétextes fallacieux, l'école doit dégager de Lesconil, qui peu à peu se vide de sa substance, pour ne plus être que la "station balnéaire de Plobannalec,avec , à la clé, la libération de terrains fort bien placés, qui attisent la convoitise de lobbies immobiliers à l'affût de telles opportunités...