Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Que se passe-t-il dans « L'espace Plaisance » du port GUILVINEC-TREFFIAGAT ?

Nous avons reçu de la part d'usagers du port de plaisance, une communication sous forme interrogative, venant après les différentes protestations concernant l'extension de cet espace marin et la transformation de l'arrière port en particulier sur le coût des études Voir l'article (http://pcbigouden.over-blog.com/article-le-guilvinec-et-si-nous-parlions-du-port-de-plaisance-116121133.html ), il nous paraît important de reproduire les questions que se posent les usagers de l'espace plaisance...En tout état de cause c'est une affaire à suivre car elle concerne les contribuables des deux communes.

R.D.

Questionnement sur la gestion par le SIVU de l'espace plaisance du port du Guilvinec Tréffiagat.

Le SIVU utilisant exclusivement de l'argent public, son budget et son compte financier ne sont ils pas publics? Si oui ces éléments ne devraient-ils pas être communiqués aux correspondants de presse. Chacun pourrait ainsi connaître les sommes perçues au titre des locations d'anneaux, celles perçues au titre des escales ainsi que l'utilisation précise qui est faite de ces sommes.

Tout concessionnaire public ou privé d'une partie du domaine public maritime qui souhaite y installer des anneaux de mouillage en vue de les louer ne doit-il pas obligatoirement prévoir un lieu d'accostage sécurisé s'il veut obtenir son permis d'aménager?

La location d'un anneau dans l'espace plaisance du port du Guilvinec Tréffiagat ne comporte-t-elle pas, d'une part l'autorisation d'amarrer son bateau à cet anneau, et d'autre part l'autorisation d'accoster temporairement à un ponton pour embarquer ou débarquer des passagers et du matériel?

Lorsque le SIVU loue la totalité des deux pontons à des navires en escale n'est-il pas dans l'illégalité en privant les usagers permanents du port d'un service qu'ils ont payé? Ne s'agit-il pas de la location du même service deux fois à deux personnes différentes?

Lorsqu'une famille, adultes et enfants, quitte le port pour une promenade en mer et trouve à son retour tous les pontons occupés, étant ainsi dans l'obligation d'enjamber un ou plusieurs bateaux pour regagner la terre ferme, n'y a-t-il pas mise en danger de la vie d'autrui?

Est-il légal qu'un maire interdise temporairement l'accostage aux pontons sans prévoir de solution de remplacement pour un service qui a été facturé?

Ne faut-il pas distinguer, par un marquage très visible, zone d'accostage temporaire et zone d'escale?

N'était -il pas souhaitable d'organiser une concertation avec les usagers de l'espace plaisance, plutôt que de se contenter de leur adresser une lettre cavalière leur indiquant qu'un nouveau règlement entrait en vigueur au premier janvier 2015 et qu'il était possible d'aller le chercher en mairie de Tréffiagat ou de le télécharger sur le site de la commune?

Enfin dernière question: est-il vrai que le SIVU vient de s'apercevoir que les locataires ne sont pas propriétaires et qu'en conséquence, alors que jusqu'à présent chaque usager recevait chaque fin d'année un questionnaire lui demandant s'il souhaite renouveler sa location, désormais il devra, de sa propre initiative, au plus tard en novembre, adresser une lettre au SIVU pour demander le renouvellement de la location sous peine de perdre son emplacement ? Cette décision n'est-elle pas de nature à générer des conflits si elle entre en application?

Commenter cet article