Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

La proclamation de Potsdam de 1945 est vitale pour l'ordre et la paix du monde

Voici tout juste 70 ans, alors que la guerre en Europe venait de prendre fin, en Asie le Japon résistait toujours, le 26 juillet 1945 à Potsdam, les USA, La Chine , et la Grande Bretagne exhortait le Japon à capituler sans condition. Les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki ont eu lieu les 6 et 9 août 1945 à l'initiative des États-Unis après que les dirigeants japonais eurent rejeté les conditions de l'ultimatum de la conférence de Potsdam.

En Chine aujourd'hui cette proclamation de Potsdam prend toute sa signification avec la remilitarisation du Japon et sa revendication des îles Senkaku-Diaoyu en particulier après la prise de position de Barak Obama sur le sujet alimentant une tension importante dans le Pacifique et la mer de Chine, nous reprenons ci-dessous l'analyse de Zhao Jianwen, chercheur de l'Institut du droit international dépendant de l'Académie chinoise des Sciences sociales (ACSC).

R.D.


BEIJING, 23 juillet (Xinhua) -- A l'occasion du 70e anniversaire de la Proclamation de Potsdam, des experts chinois ont souligné la portée de ce document et appelé le monde entier à sauvegarder la justice et la paix durement gagnées.

Le 26 juillet 1945, la Chine, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont publié la Proclamation de Potsdam dans la ville allemande éponyme, demandant au Japon de se rendre inconditionnellement.

Le document constitue la clé de voûte de l'ordre international de l'après-guerre et de l'ordre mondial d'aujourd'hui, a expliqué Zhao Jianwen, chercheur de l'Institut du droit international dépendant de l'Académie chinoise des Sciences sociales (ACSC).

La Proclamation de Potsdam a jeté les fondements pour la Charte de ONU et "les principes et les résolutions de cette charte sont en conformité avec la déclaration", a indiqué M. Zhao.

Durant les 70 dernières années, la déclaration sert de document international important dans le traitement des questions concernant l'agression du Japon et la garantie de la paix et la sécurité dans la région d'Asie-Pacifique.

"La proclamation de Potsdam précise comment traiter avec le Japon après la guerre. Et, ce qui est plus important, c'est que le document énonce l'élimination du militarisme au Japon, précise son territoire et confirme que les articles de la Déclaration du Caire 1943 doivent être respectée," a indiqué Jin Yiling, directeur adjoint de l'Institut de l'Histoire contemporaine de l'ACSC.

La Déclaration du Caire établit que la guerre provoquée par le Japon constitue une agression et exige du Japon la restitution de tout territoire illégalement occupé.

L'approbation d'une loi controversée sur la sécurité, contrainte par la coalition japonaise au pouvoir et la soi-disante "nationalisation" des îles Diaoyu ont violé la Proclamation de Potsdam et défié publiquement les documents internationaux", selon Lyu Yaodong, chercheur de l'Institut des Etudes japonaises de l'ACSC.

Les agitations des forces réactionnaires du Japon ont "foulé aux pieds les fruits récoltés lors de la victoire des efforts du monde dans la lutte anti-fasciste", selon M. Lyu, qui en a appelé à l'attention du monde et à la dénonciation des actes illégaux du Japon.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article