Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Vortex : Plainte promise contre l’Humanité

Par LAURENCE MAURIAUCOURT pour L'HUMANITÉ


AFFAIRE VORTEX. Via une dépêche AFP reprise par le Parisien et France 3 Languedoc-Roussillon, la société "va porter plainte en diffamation contre l'Humanité".

Selon l’AFP, « la société Vortex Mobilité, spécialisée dans le transport de personnes handicapées, a annoncé à Montpellier qu’elle allait déposer une plainte en diffamation contre le quotidien l’Humanité », à la suite de la parution, mardi 9 juin, d’une enquête intitulée « Les pratiques honteuses du géant du transport des handicapés ». Dans ce communiqué, qui n’est pas parvenu à l’Humanité, la société, dont le siège est situé à Saint-Jean-de-Védas, dans la banlieue de Montpellier, s’estime victime de « graves accusations relayées sans la moindre vérification » et dénonce « une campagne de communication de deux délégués syndicaux dans un contexte d’élections professionnelles au sein de l’entreprise, dont le 2e tour se tiendra le 18 juin ». Vortex indique par ailleurs que « l’entreprise se réserve le droit d’apporter la réponse adaptée, y compris contentieuse, contre tous les médias qui seraient tentés de reproduire ces accusations mensongères ».

À ce jour, l’Humanité n’a reçu état d’aucun dépôt de plainte. Par deux fois, avant et après parution de l’enquête, le journal a très longuement échangé avec Vincent Dumoulin, actionnaire chargé de la ­communication et du développement, qui n’a pas caché son souci « pour l’image de l’entreprise ». Ce membre de l’équipe dirigeante de Vortex nous a oralement reproché de ne pas avoir suffisamment reproduit les arguments de la direction donnés en entretien enregistré face aux arguments de syndicalistes qui dénoncent depuis des années dans moult médias régionaux de « graves manquements aux rémunérations des salariés » ainsi que du « travail dissimulé par dissimulation partielle d’emploi salarié », comme le relève l’AFP, relayée par le Parisien et France 3 Languedoc-Roussillon. Nous nous étions engagés auprès du dirigeant à ne pas diffuser cet enregistrement qui constituait seulement à nos yeux un « document de travail ». Vincent Dumoulin y confie notamment ses envies de « coup de boule » à l’égard d’Alain Gautier (syndicaliste CFDT) et de nombreuses allégations invérifiables à l’adresse du fondateur de Vortex, Éric Heudicourt.

Le mode de défense adopté pour dédouaner l’entreprise dès qu’il est question oralement de la stratégie organisationnelle et sociale de Vortex imputable aux dirigeants tient chaque fois en deux mots : « jeunesse » et « incompétence ». Certes, les nouveaux PDG, Guilhem Sala et Vincent Dumoulin (formé à Science-Po) sont trentenaires… Mais, le Code du travail, les conventions collectives et les clauses des contrats passés avec les collectivités locales ne sont-ils pas là, justement, pour faire connaître à tous les droits et les devoirs de chacun ? Vincent Dumoulin a été invité, dès mardi, à adresser les arguments de Vortex par écrit à l’Humanité. À ce jour, rien n’est parvenu au journal.

A lire pour mieux comprendre

Commenter cet article