Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Pour une vraie politique de la ville, au service des citoyens !

Ville fleurie, cité historique, un centre ville actif...Que n'entendons nous pas pour nous vendre une politique de la ville et pourtant le centre ville perd ses commerces et la proximité des services, qui hormis ses boulangeries et ses coiffeurs voient déserter charcutier et boucher, bon il reste le super U maillon d'une chaîne de grande surface.

Le commerce lui émigre en périphérie le long de la rocade, Traiteur, boucher charcutier, commerce de bio Etc... ou à proximité du Leclerc qui devient la nouvelle zone commerciale... Pharmacie, coiffeur, boulangerie, vêtements et sport, ont rejoint la grande surface pourtant souvent décriée par les édiles locaux socialistes ou de droite, l'on a même à certains moments cru à la guerre entre les communes...

Le Sioca, décide pour les 90 000 habitants des 38 communes des quatre communautés de commune...

Mais qu'en pensent les citoyens de la périphérie ?

Considérés souvent comme de seconde zone, ils sont ceux qui reçoivent le moins... Quelques exemples :La voirie, les espaces verts,les services... le ramassage des déchets ménagers ...Une fois par semaine et les containers individuels doivent être regroupés sur les points blanc ou jaune, situé dans certains cas à plus de cent mètres de leur domicile, ce n'est plus la collecte individuelle des déchets, mais un point de ramassage « collectif » En est-il de même en centre ville ? Il n'est pourtant pas question d'opposer les habitants entre eux en fonction de leur domicile, mais bien de poser en termes clair quelle politique de la ville ?

Le nettoyage des rues et autres endroits de passage est souvent laissé au bon vouloir des intempéries, l'entretien des quelques espaces vert ? En dehors des ronds point : Point de salut.

C'est vrai la politique de la ville ce n'est pas seulement cela ! Ne devrait-on pas avoir une vraie vie dans les quartiers, culturelle et sociale, ou les habitants échangent pas seulement leurs doléances, mais leur espérance et leurs expériences d'un mieux vivre ensemble.

Le cycle des élections est passé, municipales, départementales, les nouveaux élus ont promis ...Et aujourd'hui que sont ces belles paroles... Envolées !

Lors des élections municipales dernières, le Parti Communiste mettait en garde contre la casse de la démocratie locale avec des objectifs inacceptables d’austérité et de mise en compétition des territoires et de leurs habitants entre eux.

C’est pour satisfaire à ces objectifs qu'est organisé le dessaisissement massif des citoyens. Afin que les décideurs économiques puissent avoir les coudées franches, dépouiller les communes de leurs responsabilités et balayer les solidarités existantes dans les établissements publics de coopération intercommunale.

La crise de la politique, qui est galopante dans notre pays, ne peut souffrir que l’on s’en prenne aux espaces dans lesquels les citoyennes et les citoyens ont le sentiment d’avoir le plus de possibilités d’intervenir et de décider.
Nous aurons l'occasion de revenir en détail sur les différents aspects de cette remise en cause de la démocratie locale à travers différents exemples, dont “Park Leclerc” n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.
Nous ouvrons le débat faites nous part de votre sentiment, de votre vécu, nous le publierons.

R.D.

Commenter cet article