Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Arrestation arbitraire : expliquez-vous, Monsieur Cazeneuve !

CATHY CEÏBE

pour L'HUMANITÉ

Pierre Stambul, coprésident de l’Union Juive française pour la paix, a été violemment arrêté par le raid, tel un vulgaire terroriste.

Des excuses et des explications, c’est le moins que l’on puisse attendre du ministre de l’Intérieur. Bernard Cazeneuve doit clarifier les événements ahurissants survenus dans la nuit de lundi au domicile marseillais de Pierre Stambul. Le coprésident de l’Union juive française pour la paix (UJFP) a en effet été frappé à la mâchoire, puis plaqué au sol et menotté par des agents du… Raid ! Pourquoi cette intervention musclée de l’antiterrorisme à l’encontre de ce fils de déporté et survivant du groupe Manouchian, reconnu pour son engagement pacifiste en faveur de la résolution du conflit israélo-palestinien ? En attendant la réponse officielle, Pierre Stambul, que nous avons joint par téléphone, fustige « l’incompétence » du Raid et de la police, en rappelant que c’est « la quatrième agression du même genre » subie par des militants et élus pacifistes, dont l’autre coprésident de l’UJPF, Jean-Guy Greilsamer.

Le coupable présumé serait Ulcan, un hacker franco-israélien de l’extrême droite sioniste et de la LDJ, ce groupuscule violent, interdit en Israël, mais toujours actif en France, en dépit de l’annonce officielle de sa dissolution par Bernard Cazeneuve, l’été dernier ! Pierre Stambul raconte que le Raid a fait irruption avec force au prétexte qu’il serait en train de tuer sa femme ! Depuis quand l’antiterrorisme intervient-il dans ce genre de cas ?

Pierre Stambul est donc violenté alors que son épouse, Sarah, se trouve pourtant à ses côtés ! La police prend le relais. Il attendra trois heures avant d’être entendu, puis trois autres longues heures pour être enfin relâché !

Pierre Stambul déclare que l’agression dont il a été victime est liée à la « campagne hystérique de l’extrême droite sioniste contre l’appel au BDS » (boycott, désinvestissement, sanctions) contre l’État d’Israël. La LDH et l’AFPS ont aussitôt dénoncé la « criminalisation d’un militant » et « un aveuglement sécuritaire ». Pierre Stambul a décidé de porter plainte.

Des excuses et des explications, donc, au nom du respect des droits et des libertés de la République française !


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article