Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

A Morlaix l’expulsion d'un ressortissant Arménien et son fils mobilise

Rassemblement pour Tigran et Martin: photos de Pierre Yvon Boisnard

Un très large comité de soutien contre l'expulsion du jeune Martin et de son père Tigran, constitué de parents d'élèves et d'enseignants de l'école Corentin Caër, mais aussi de toutes les écoles publiques morlaisiennes, d'entraîneurs et de parents de jeunes du club de football du SC Morlaix, de citoyens et d'élus de tous bords (Ismaël Dupont, Michèle Abramovicz, Loïc Digaire, Jean-Paul Vermot, Jean-Pierre Cloarec, Guenaelle Clech, Sarah Noll, Marie-Simon Gallouedec, Agnès Le Brun, Gwenegan Bui... ), d'associations (ACAT, Ligue des Droits de l'Homme, Amnesty International, Morlaix Liberté, Morlaix Wawel), d'organisations politiques (Front de Gauche, PCF, EELV, PS) et syndicales (FSU,et aussi d'autres aussi certainement, sous réserve de confirmation) se mobilise depuis le début de la semaine pour empêcher l'expulsion du territoire français de ces deux morlaisiens d'origine arménienne et réclamer leur régularisation.

Tigran a été condamné pour ses opinions et ses engagements politiques en faveur de la démocratie. Il a été violenté en Russie.

Tigran est arrivé en juillet à Morlaix avec son fils de 10 ans et a déposé une demande d'asile politique.

L'OFPRA a rejeté une fois la demande d'asile politique, alors que la motivation ne semble pas contestable sur le fond.

Le problème est que l'OFPRA accorde l'asile de manière restrictive en fonction des objectifs chiffrés de régularisation dans le cadre de l'asile du ministère de l'intérieur et de l'Etat et d'une priorisation de certaines nationalités: l'Arménie et la Russie sont considérées comme des pays sûrs n'ouvrant pas droit de manière prioritaire à l'asile politique.

Tigran aime la France et la région de Morlaix : il est déjà intégré et souhaite travailler au plus vite, prendre si besoin des formations complémentaires, mais il n'en a pas le droit aujourd'hui. Il maîtrise parfaitement la langue et les codes de la société française. Il a fait des études de français dans son pays.

Son fils, Martin, scolarisé en CM1 et qui ne parlait pas encore français fin août, a fait des progrès spectaculaires. Il est très prometteur et doué à l'école. Il parle désormais parfaitement français au bout de quelques mois. Il est très bien intégré aussi par ses camarades à l'école et au club de foot du SC Morlaix. Tous les adultes et les jeunes l'apprécient. C'est un enfant poli, sérieux et très sociable et attachant.

Tigran a reçu le samedi 30 mai un avis d'expulsion du territoire de la préfecture du Finistère, exécutable après 30 jours même si il peut être mis en rétention administrative d'ici là, même s'il a fait appel.

Si elle devait se produire, cette expulsion serait un drame terrible pour Tigran et Martin.

Il est impensable que les autorités françaises ne le prennent pas en compte.

Une pétition a été lancée il y a quelques jours pour empêcher l'expulsion de Tigran et Martin, qui a reçu déjà plusieurs centaines de signatures. Un comité de soutien s'est monté à partir du 3 juin, regroupant des responsables associatifs, politiques, syndicaux de tous bords, des citoyens, des enseignants, des parents d'élèves et des parents du club de foot. Une mobilisation citoyenne très forte est en cours.

Au vu de la situation de Tigran et de Martin, nous demandons leur régularisation, justifiée par le droit d'asile et par leur volonté et capacité démontrées d'intégration.

Voici quelques photos du rassemblement de ce samedi 6 juin à Midi devant la mairie de Morlaix marquant l'officialisation de la création du comité de soutien prise par Pierre-Yvon Boisnard (Le Homard Enchaîné, blog alternatif de Plougasnou). Il a réuni plus de 100 personnes.

A Morlaix l’expulsion d'un ressortissant Arménien et son fils mobiliseA Morlaix l’expulsion d'un ressortissant Arménien et son fils mobilise

Commenter cet article