Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

mercredi 27 mai, Journée nationale de la Résistance,

Date anniversaire de la création du CNR unifiant la Résistance, quatre héros de la Résistance feront leur entrée au Panthéon. François Hollande, qui a fait le choix de quatre noms, a pris soin de rassembler toutes les familles politiques (gaulliste, socialiste, radicale et sans parti) sauf une : les communistes.

Ce choix partial a suscité une vive émotion.

Ainsi que l’a rappelé Roland Leroy, ancien directeur de L'Humanité, engagé tout jeune cheminot dans la lutte clandestine : « Il est impossible d’évoquer convenablement la Résistance en omettant le rôle des communistes. Aucun d’entre eux n’a été choisi pour figurer au Panthéon. Le choix aurait pourtant été facile parmi Guy Môquet, Henri Rol-Tanguy, Marie-Claude Vaillant-Couturier, Gabriel Péri, Missak Manouchian et tant d’autres… Ce n’est pas seulement une grave injustice. C’est une falsification profonde de l’histoire nationale. »

Le Pays Bigouden a payé un lourd tribut à la libération de notre région, il est important de se rappeler que c'est dans l'actuel collège Saint Gabriel qu'était installée la police allemande, que furent torturés et assassinés des partisans bigoudens en 1944, que nombreux furent les communistes fusillés à cette époque comme en témoigne la stèle de la Torche ou encore celle du cimetière de Lesconil...

L'engagement des communistes bigoudens fut aussi celui de Corentin Marie Cariou, élu à Paris loctudyste est exécuté le 7 mars 1942, à midi, en même temps que Pierre Rigaud et Léopold Réchossière (syndicaliste de la TCRP), dans une clairière proche de Carlepont. Il serait mort en

criant: « Vive la France. Vive le Parti Communiste. »

Pour rappel Le décret Sérol du 9 avril 1940 [JO du 10 avril 1940. Le projet a été présenté par le ministre SFIO Albert SEROL, du gouvernement REYNAUD] prévoyai la peine de mort pour propagande communiste...

En cette journée de commémoration, nous appelons l’ensemble des communistes bigoudens à participer à la cérémonie qui se tiendra au :

Monument aux Morts du Cimetière de Pont l’Abbé à 16 heures 30

et à appeler les sympathisant(e)s et ami(e)s à être présents.

Par ailleurs,Nous informons qu’une rencontre a été demandée à Thierry MAVIC, maire de Pont-l’Abbé, afin que soit envisagée de donner le nom de « Square ou Place de la Résistance » à un lieu situé au centre de la ville, à ce jour la seule réponse est un accusé de réception de la lettre

Ci dessous le communiqué transmis à la presse locale.

« JOURNEE NATIONALE DE LA RESISTANCE

Le 27 mai a été retenu comme « Journée nationale de la Résistance ».

Ce choix correspond à la création du Conseil National de la Résistance et à l’unification de la Résistance en 1943.

En ce soixante-dixième anniversaire de la victoire contre le nazisme, cette journée prend une dimension particulière car le Président de la République a décidé d’honorer Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Pierre Brossolette et Jean Zay en transférant leurs cendres au Panthéon. Par ce choix, François Hollande a décidé d’honorer toutes les familles politiques… sauf une : les communistes !

Le PCF se félicite de voir d’authentiques héros de la Résistance faire leur entrée au Panthéon elle ne comprend pas l’ostracisme dont sont victimes les communistes dans le choix présidentiel. Comment peut-on ainsi occulter leur rôle dans la Résistance ?

Le PCF dénonce « cette attitude contraire aux valeurs de la République qui ont prévalu en ces temps sombres et qui restent de pleine actualité. La résistance des hommes et des femmes communistes a été essentielle ». Il appelle les militants, les citoyens, les jeunes à se rassembler sur les places, dans les rues, pour rendre hommage à ces hommes et ces femmes qui, dans la diversité de leur opinion et leur croyance, ont eu le courage de se lever contre la barbarie, souvent au péril de leur vie. »

Pont-l’Abbé le 23 mai 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article