Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par glazik-plomeur

Finistère - La prévention spécialisée en danger...

Conséquence de la politique d'austérité du gouvernement, le conseil « départemental » (ex conseil Général) du Finistère décide de mettre à la diète les centres de formation des adolescents en danger. Les personnels concernés ont ,déjà avec leurs organisations syndicales, fait grève pour attirer l'attention des pouvoirs publics, au cours d'une audience avec la nouvelle présidente du département, celle-ci a justifié sa position qui remet en cause plusieurs postes de salariés des associations concernées, mais surtout, c'est la prévention spécialisée qui est ainsi attaquée.

Nous relayons ici, un lien vers la pétition en ligne, (https://www.change.org/p/conseil-g%C3%A9n%C3%A9ral-du-finist%C3%A8re-gouvernement-maintenir-le-financement-de-la-pr%C3%A9vention-sp%C3%A9cialis%C3%A9e-de-brest)

R.D .

Un communiqué de la coordination du Front de Gauche du Finistère

Action sociale ou anti-sociale ?

Au moment où le gouvernement socialiste discoure sur l'importance de lutter contre la délinquance, de mettre l'accent sur l'éducation et la formation des jeunes, le Conseil Départemental du Finistère récemment élu décide de supprimer 146 000 euros de financements aux trois centres de formation du département. (EMS Don Bosco, CAFP Sauvegarde, CFAM Avel Mor). La répartition de cette coupe budgétaire n'est pas connue à l'heure actuelle.

Ces centres de formation accueillent des jeunes adolescents en danger, décrocheurs du système scolaire qui dépendent de la protection de l'enfance dans le cadre d'une prise en charge de jour encadrés par des professionnels qualifiés
Le Conseil Départemental veut transférer le financement de ces établissements qui sont de sa compétence vers l'éducation nationale.

La prévention spécialisée est également attaquée avec la suppression de plusieurs centaines de milliers d'euros de financements publics. Des suppressions de poste sont déjà envisagés. Les associations Massé-Trévidy, Don Bosco et la Sauvegarde sont directement touchées . Cette coupe budgétaire se poursuivra ces prochaines années. Les CPOM signés dernièrement, sont déjà dénoncés par les financeurs publics.

Le 7 avril 2015, les personnels ont manifesté devant le conseil départemental pour signifier leur colère et leur volonté de poursuivre leurs missions. Une délégation a été reçu par la nouvelle présidente du Conseil Départemental qui est restée sur ses positions.

Le Front de Gauche du Finistère dénonce la casse du secteur social par les gouvernants actuels et appelle au soutien de tous pour préserver la prévention, l'éducation, l'encadrement, l'aide et la formation des jeunes en grandes difficultés.


Jeudi 7 mai 2015


Commenter cet article