Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par glazik-plomeur

Profits, dividendes et licenciements...

Selon une dépêche de l'agence Reuters, « EADS, dont les résultats sont dopés par les performances de sa filiale Airbus, a annoncé la suppression de 5.800 postes dans son pôle défense et espace qui souffre de la diminution des budgets militaires des Etats en Europe... »

Oui mais selon la même dépêche... « Le groupe EADS, qui prendra l'an prochain le nom d'Airbus Group, a déclaré mercredi qu'il entendait maintenir une politique de dividende ambitieuse, avec un ratio de l'ordre de 30% à 40% des bénéfices versés aux actionnaires.

Le groupe d'aéronautique et de défense, qui organise mercredi et jeudi à Londres une réunion avec les investisseurs, a également confirmé viser d'ici 2015 une marge de 10% sur la base de son Ebit hors exceptionnels et hors impact du développement de son futur avion long-courrier A350, en prenant une hypothèse de change de 1,30 dollar par euro.

En tenant compte de l'effet A350 et sur la base cette fois d'un taux de change de 1,35 dollar, l'objectif de marge est ramené à une fourchette de 7% à 8% du chiffre d'affaires.

Le groupe, dont le nouveau symbole boursier sera AIR, a également déclaré qu'il visait le retour à un free cash flow positif en 2014 et 2015, après avoir indiqué le mois dernier qu'il s'attendait à un FCF négatif à hauteur de 1,5 milliard d'euros en 2013.

Le marché a bien accueilli ces nouvelles. A 15h35, le titre gagne 7,5% à 52,89 euros, largement en tête des hausses de l'indice CAC 40 (+0,76%), portant à plus de 79% sa progression depuis le début de l'année. »

Ce qui démontre avec on ne peut plus de clarté, que la rémunération des actionnaires à un haut niveau se fait par la casse de l'emploi industriel c'est ce que l'on appelle des licenciements boursiers... C'est cela le capitalisme.

R.D.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article